Vingt policiers afghans tués dans l'attaque de leurs postes par des combattants talibans

- Avec AFP

Vingt policiers afghans tués dans l'attaque de leurs postes par des combattants talibans © WAKIL KOHSAR Source: AFP
Un membre des forces de l'ordre afghanes (Photographie d'illustration)

Vingt policiers afghans ont été tués le 21 mai dans une attaque coordonnée contre leurs postes dans le sud-est du pays revendiquée par les Taliban, selon des sources locales.

«Cette nuit vers 1h du matin, un groupe de Taliban lourdement armés a lancé une attaque coordonnée contre les barrages de police du district de Shah Joy, dans la province de Zabul [en Afghanistan]», a confié le 21 mai à l'AFP le gouverneur provincial, Bismillah Afghanmal. «L'attaque a duré quatre heures», a-t-il précisé.

Selon des sources locales, vingt membres des forces de l'ordre afghanes ont perdu la vie dans cette attaque. Une quinzaine de policiers auraient également été blessés, a fait savoir un responsable du district, refusant d'être identifié.

Selon les médias locaux, les policiers attaqués ont appelé des journalistes pour les prévenir, faute de pouvoir joindre leurs responsables.

Les Taliban ont revendiqué cette opération sur leur site internet, affirmant qu'elle s'inscrivait dans le cadre de l'«opération Mansouri», leur offensive de printemps lancée fin avril, dont le nom fait référence à l'ex-leader du mouvement, Akhtar Mohammad Mansour, abattu en mai 2016 par une attaque de drone américain au Pakistan.

Les Taliban ont promis de s'en prendre principalement aux «forces étrangères, [à] leurs infrastructures militaires et de renseignement [et à] leurs mercenaires locaux».

En plus des attaques terroristes de Daesh, les autorités afghanes doivent faire face aux assaut réguliers des Taliban. Fin avril, par exemple, des combattants talibans avaient pris d'assaut une base militaire du pays ; 100 personnes avaient été tuées et blessées dans l'attaque qui a duré plusieurs heures.  

Lire aussi : Un responsable militaire américain accuse la Russie d'armer les Taliban, Moscou balaye l'allégation

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.