L'Ukraine interdit l'entrée à Steven Seagal accusé d'être une «menace pour la sécurité nationale»

L'Ukraine interdit l'entrée à Steven Seagal accusé d'être une «menace pour la sécurité nationale»© Jeff Zelevansky Source: Reuters
Steven Seagal
Suivez RT France surTelegram

Le célèbre acteur américain Steven Seagal s'est vu interdire d'entrée sur le territoire ukrainien pour une durée de cinq ans après que les services de sécurité ukrainien (SBU) l'ont placé sur une «liste noire» des personnes présentant une «menace».

La star Hollywoodienne Steven Seagal, célèbre notamment pour ses films Piège en haute mer (1992), Terrain miné (1994) ou encore Piège à grande vitesse (1995) ne pourra plus entrer sur le territoire ukrainien, après une décision officielle des services de sécurité ukrainiens (SBU).

Le communiqué du SBU, que s'est procuré le média ukrainien Apostrophe, ne précise cependant pas les raisons exactes de sa décision, déclarant seulement que «une décision concernant une interdiction d'entrée [sur le territoire ukrainien] est prise au sujet d'une personne qui commet un acte socialement dangereux qui contredit les intérêts de la protection et de la sécurité de l'Ukraine, indépendamment du territoire où l'acte a été commis».

Steven Seagal n'a pas manqué de sarcasmes pour commenter cette déclaration des services de sécurité ukrainiens.

«J'avais déjà une ceinture noire, maintenant je suis sur liste noire», a-t-il déclaré, cité par son représentant, qui a également rappelé à l'agence d'information russe TASS que l'acteur avait un 7e dan (degré) en aikido, un art martial japonais.

En juillet 2015, Steven Seagal avait été déclaré persona non grata par le ministère ukrainien de la Culture au même titre que quelque 600 autres personnes qui ne sont désormais plus les bienvenues en Ukraine.

L'acteur s'était attiré les foudres de Kiev après être monté sur scène lors d'un concert dans la ville portuaire de Sébastopol, en Crimée, en août 2014, organisée par une association de bikers russe, The Night Wolves (Les loups de la nuit).

Steven Seagal, célèbre pour ses nombreux films d'action et dont les grands parents paternels avaient immigré de Russie, s'était vu remettre un passeport russe par le président Vladimir Poutine en novembre 2016.

L'acteur n'est pas la première célébrité à être interdite d'entrée en Ukraine. Kiev a procédé de la même manière avec de nombreuses personnalités publiques, dont des politiciens, des acteurs et des athlètes.

En 2015, l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi a été empêché d'entrer en Ukraine pendant trois ans.

Plus tôt la même année, l'Ukraine avait déclaré que l'éminent acteur français Gérard Depardieu qui a obtenu la citoyenneté russe en 2013, présentait lui aussi une «menace pour la sécurité nationale».

Le champion de boxe américain Roy Jones Jr. a également été inscrit sur la liste noire des «traîtres», «séparatistes» et «terroristes» de l’Etat ukrainien. Les autorités de Kiev l’ont menacé de poursuites pénales en août 2015. En cause, une visite en Crimée une nouvelle fois. Il a lui aussi obtenu la citoyenneté russe.

Lire aussi : Emir Kusturica rejoint Gérard Depardieu sur la «liste noire» de Kiev

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix