Après un an de fermeture, le site Pornhub de nouveau partiellement autorisé en Russie

Après un an de fermeture, le site Pornhub de nouveau partiellement autorisé en Russie
Photo DR

Les autorités russes ont annoncé le 13 avril que l'accès au site pornographique Pornhub, qui avait été interdit il y a un an, était de nouveau autorisé. Les Russes n'auront néanmoins accès qu'à la version anglophone de la plateforme.

Le porte-parole du Service fédéral russe de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias (Roskomnadzor), Vadim Ampelonski, a annoncé officiellement que l'accès au site de partage de vidéos pornographiques Pornhub avait été rouvert le 7 avril, en attendant une nouvelle décision de justice.

Jusqu'à cette échéance, les Internautes russes auront bien accès au site de Pornhub, mais uniquement dans sa version internationale (.com), le domaine .ru étant toujours bloqué.

En 2015, Roskomnadzor avait placé 11 sites pornographiques célèbres, dont les géants Pornhub et Youporn, sur liste noire, à la demande d'un tribunal du district Krylov, dans la région de Krasnodar (région du Nord-Caucase dans le sud de la Russie). La Cour avait estimé que le contenu de ces sites tombait sous le coup de la loi sur la protection des enfants contre les images et informations nuisibles.

Durant un an, seule la version en langue anglaise de Pornhub avait alors était disponible en Russie. Puis, une nouvelle décision du Roskomnadzor, sur demande d'un tribunal de la région de Voronej, avait finalement étendu l'interdiction d'accès à la version internationale. L'affaire a par la suite été renvoyée en appel, conduisant à la réouverture partielle du site le 13 avril.

En janvier dernier, le gouvernement philippin bloquait aussi l’accès à Pornhub, assurant que cette plateforme diffusait de la pédopornographie. Quelques jours avant, un rapport publié par le site révélait que les Philippins étaient les clients du site les plus assidus au monde...

Lire aussi : L'Eglise orthodoxe russe va proposer un Wi-Fi gratuit «sans porno ni obscenités»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.