Game over : client le plus assidu de Pornhub, les Philippines interdisent le site pornographique

Game over : client le plus assidu de Pornhub, les Philippines interdisent le site pornographique© Flickr @MichaelCoghlan
Les utilisateurs philippins ne pourront plus surfer sur le site pornographique Pornhub

Quelques jours après la parution d’un rapport révélant que les Philippins passaient plus de temps sur le site porno que tout autre pays, le gouvernement de Rodrigo Duterte a bloqué l’accès à celui-ci, assurant qu’il diffusait de la pédopornographie.

Pornhub, l’un des sites pornographiques les plus fréquentés au monde, a été banni par les autorités philippines le 14 janvier. Les utilisateurs tentant d’y accéder, ainsi qu’à d’autres sites du même acabit comme Xvideos ou Redtube, ont été redirigés vers une page leur notifiant l’interdiction en vigueur.

Le délégué adjoint à la Commission nationale aux télécommunications des Philippines, Edgardo Cabarios, a déclaré à la chaîne américaine CNN que ces adresses avaient été bloquées «sous l’autorité du gouvernement philippin, conformément à l’acte 9775 de la loi contre la pornographie enfantine».

Interrogé par le journal britannique Daily Mail, le vice-président du site pour adulte Corey Price a démenti diffuser de tels contenus, rappelant que la pornographie enfantine était «totalement interdite sur Pornhub» et qu’il était disposé à coopérer avec les responsables du gouvernement «pour répondre à leurs normes aux Philippines».

Plus tôt en janvier, Pornhub avait publié un rapport indiquant que les Philippins passaient en moyenne 12 minutes et 45 secondes lors de leur visite sur le site, soit plus que tout autre pays.

Le site est déjà interdit dans plusieurs pays du monde parmi lesquels la Chine, Cuba, l’Islande, la Thaïlande ou encore le Pakistan.

En septembre 2016, l’agence gouvernementale de surveillance des télécommunications de Russie, Roskomnadzor, avait également banni Pornhub, conseillant aux internautes de «rencontrer quelqu'un dans la vraie vie».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.