L’auteur présumé de l'attentat à Stockholm aurait agi «sur l’ordre de Daesh»

L’auteur présumé de l'attentat à Stockholm aurait agi «sur l’ordre de Daesh» Source: Reuters

D'après ses sources, le journal suédois Aftonbladet rapporte que Rakhmat Akilov, l’auteur présumé de l’attentat meurtrier au camion-bélier perpétré le 7 avril à Stockholm, aurait pu obéir aux ordres des combattants de Daesh.

«Les bombardements en Syrie doivent cesser», aurait déclaré Rakhmat Akilov, l'homme suspecté d'avoir conduit le camion-bélier qui fendu la foule d'une rue piétonne le 7 avril. Selon une source citée par le journal suédois Aftonbladet, il aurait tenu ces propos lors de son interrogatoire par la police.

«J’ai attaqué la Suède en réponse aux bombardements en Syrie», aurait-il poursuivi d’après la même source.

Le 7 avril, un camion-bélier a déboulé à toute vitesse sur l'artère piétonne la plus fréquentée de Stockholm, emportant tout sur son passage. Quatre personnes, une femme et une fille suédoises, un Britannique et une Belge, ont été tuées, 15 autres ont été blessées, dont deux se trouvent dans un état critique.

L’auteur présumé de cet attentat meurtrier, Rakhmat Akilov, d’origine ouzbèke et âgé de 39 ans, a été arrêté quelques heures plus tard. Il aurait dû être expulsé de Suède en décembre 2016, après le refus de l’Office suédois des migrations de lui accorder un permis de séjour, mais n'était plus «localisable», selon les autorités.

Lors de son interrogatoire, Rakhmat Akilov aurait reconnu avoir conduit le camion de livraison volé qui a foncé sur la foule. Rakhmat Akilov se serait, par ailleurs, dit «satisfait» de ses actes et d'avoir accompli ce qu'il voulait accomplir. Le 9 avril, la police suédoise avait indiqué qu'il affichait «des sympathies pour des organisations extrémistes, dont Daesh». «J’ai écrasé des infidèles», aurait-il affirmé. Mais la presse suédoise n'a pas précisé s'il avait revendiqué l'attentat au nom d'un groupe djihadiste.

Après l’attentat, Rakhmat Akilov aurait écrit dans un tchat djihadiste : «Tout va mal, je me suis trompé de chemin. Maintenant, je suis à l’aéroport, je suis dans une impasse». Cette conversation avec des complices présumés a été révélée par le site russe d'information politonline.ru.

«Allah Akbar mon frère,  je pleure, je t’aime, sois fort, tu es sur le bon chemin», lui a répondu l’un de ses complices en lui demandant de lui montrer une vidéo de l’attentat.

Lire aussi : Attentat de Stockholm : le terrible moment où le camion fonce dans la foule (VIDEO CHOC)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.