Le terroriste de Westminster aurait été mêlé à un projet d'attentat contre une base militaire

Le terroriste de Westminster aurait été mêlé à un projet d'attentat contre une base militaire© Chris J Ratcliffe Source: AFP
Des fleurs déposées en mémoire des victimes de l'attaque du 22 mars, devant Westminster

Selon The Telegraph, Khalid Masood aurait été lié il y a quelques années à un groupe d'islamistes ayant tenté d'organiser un attentat à la voiture télécommandée. Le 22 mars, l'homme a tué quatre personnes aux abords du Parlement britannique.

L’auteur de l’attaque meurtrière de Westminster du 22 mars aurait contribué à une tentative d’attentat à la voiture télécommandée contre l’armée britannique, suggère The Telegraph du 27 mars.

Le quotidien rapporte que les services de renseignement intérieur du Royaume-Uni auraient surveillé par le passé le comportement d’Adrian Ajao (qui a ensuite pris le nom de Khalid Masood en se convertissant à l'islam), du fait de ses liens supposés avec un groupe de quatre islamistes. En 2009, après deux séjours en Arabie saoudite, ce Britannique avait en effet déménagé dans la ville anglaise de Luton, tout près du logement de l'un de ces islamistes. D’après The Telegraph, toujours, Adrian Ajao aurait également fréquenté la même salle de sport que ces individus.

Les aspirants djihadistes en question – Zahid Iqbal, Mohammed Sharfaraz Ahmed, Syed Hussain et Umar Arshad – ont été arrêtés en 2011 puis condamnés à 44 ans de réclusion en 2013, après avoir admis vouloir viser la base de l’Armée de Terre britannique de Luton avec une voiture télécommandée piégée.

Les services de renseigement avaient jugé que Khalid Masood ne représentait pas une menace

Au lendemain de l’attaque du Parlement de Londres, le Premier ministre britannique Theresa May avait déclaré que son auteur avait fait l’objet d’enquêtes de la part des services de renseignement. Néanmoins, avait-elle précisé, ceux-ci avaient conclu que l'homme ne représentait pas une menace d'ordre terroriste.

Le 22 mars 2017, Khalid Masood a foncé en voiture dans la foule sur le pont de Westminster, avant de poignarder un policier à proximité du Parlement britannique. Il a ensuite été abattu par les forces de l'ordre. Le bilan de l'attaque, revendiquée par Daesh, est de cinq morts (dont l'assaillant) et une quarantaine de blessés.

Lire aussi : Huit arrestations au Royaume-Uni après l'attentat de Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.