Italie : deux bénévoles britanniques et un Français arrêtés pour avoir donné à manger aux migrants

- Avec AFP

Italie : deux bénévoles britanniques et un Français arrêtés pour avoir donné à manger aux migrants© Eric Gaillard Source: Reuters
Des migrants et des activistes entre Ventimille en Italie et Menton en France, en septembre 2015

Depuis 2015 à Vintimille, la distribution de nourriture aux migrants est interdite par un arrêté municipal. Alors que l'association Roya Citoyenne n'en tenait pas compte et distribuait des repas tous les jours, les autorités ont décidé de sévir.

Deux bénévoles britanniques et un Français ont été interpellés à Vintimille pendant qu'ils distribuaient de la nourriture aux migrants pour le compte de l'association Roya Citoyenne. Ils ont été inculpés pour non respect d'un arrêté municipal, édicté en 2015, qui interdit de nourrir les migrants, a-t-on appris auprès de l'association et de la police italienne.

Les trois bénévoles, remis en liberté après avoir passé trois heures au commissariat, sont membres de l'association d'aide aux migrants, Roya Citoyenne, qui coordonne des distributions d'aliments quotidiennes à Vintimille. «On était une dizaine, mais ils ont pris les deux chauffeurs des véhicules où il y avait la nourriture et Simon, un Britannique qui avait oublié son passeport», a précisé l'une des personnes interpellées à l'AFP, Gérard Bonnet, 64 ans. «Ils nous ont pris nos empreintes, une photo et relâchés», a-t-il ajouté.

Le commissariat de Vintimille a confirmé ces interpellations à l'AFP : «Lundi 20 mars, durant la soirée, plusieurs personnes ont été identifiées en train de distribuer de la nourriture, et en particulier ces personnes-là. Cette activité est interdite par un arrêté du maire de Vintimille.»

«Nous les avons interpellées, conduites au commissariat et inculpées pour non-respect de l'arrêté municipal», a-t-on précisé de même source. L'affaire pourrait avoir des suites pénales, notamment une amende allant jusqu'à 206 euros. La peine de trois mois de prison prévue par l'article 650 du code pénal italien pour punir le non-respect d'un arrêté municipal, est rarement prononcée.

La mairie de Vintimille avait interdit la distribution de nourriture aux migrants dès l'été 2015, quand leurs arrivées, d'abord sporadiques, ont commencé à engorger la gare, selon la mairie.

«Personne n'a jamais été verbalisé pour avoir donné un sandwich ou une petite bouteille d'eau mais le maire a des responsabilités en matière d'hygiène, il n'a pas pris cette décision à la légère. Les distributions sauvages de nourriture posent des problèmes», a souligné la mairie, rappelant que les migrants pouvaient s'adresser au camp de la Croix-Rouge situé en dehors de la ville et auprès de l'ONG catholique Caritas.

Cet arrêté municipal de l'été 2015 avait par la suite été révoqué de manière temporaire jusqu'à ce qu'un autre rétablisse cette interdiction à l'été 2016. Le soir de l'arrestation, la Roya Citoyenne avait distribué 160 sachets pique-nique, des pommes, des boîtes de thon et quelques vêtements.

Lire aussi : Calais : le maire Natacha Bouchart tente d’empêcher les migrants de profiter de l'aide humanitaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.