Donald Trump Jr. s'en prend au maire de Londres sur Twitter pour ses propos sur le terrorisme

Donald Trump Jr. s'en prend au maire de Londres sur Twitter pour ses propos sur le terrorisme© Peter Nicholls Source: Reuters
Le maire de Londres Sadiq Khan

Le fils de Donald Trump a vertement critiqué sur le réseau social les propos tenus par Sadiq Khan en septembre. Ce dernier avait déclaré que le terrorisme faisait «partie de la vie dans les grandes ville». Les réactions sont partagées sur Twitter.

Quelques heures après l'attaque de Londres qui a fait cinq morts et près de 40 blessés, le fils de Donald Trump s'en est pris sur Twitter au maire de Londres, Sadiq Khan.

«Ça doit être une plaisanterie. "Les attaques terroristes font partie de la vie dans les grandes villes" dit le maire de Londres», a tweeté le fils du président des Etats-Unis.

Dans son message, il fait référence à un article paru en septembre dernier dans le journal britannique The Independent, dans lequel le maire avait fait cette déclaration.

Interrogé par CNN, Sadiq Khan n'a pas voulu entrer dans la polémique. «Je ne vais pas répondre à un tweet de Donald Trump Jr., j'ai des choses plus importantes à faire», a-t-il déclaré, avant de revenir sur ses propos : «Ce que je vais dire à propos de la menace qui pèse sur Londres ne va pas changer : elle est importante.»

Twitter se déchire

Le timing de l'interpellation de Donald Trump Jr. a été diversement apprécié sur la toile. D'aucuns lui reprochant de se servir des attaques pour faire avancer son agenda politique.

Ou encore de sortir la phrase de son contexte, le maire de Londres ayant ajouté lors de cette interview avec The Independant qu'il n'y avait rien de plus important que la sécurité des Londoniens.

Mais d'autres partagent le point de vue de Donald Trump Jr. et se réjouissent que Sadiq Khan soit enfin «critiqué pour sa défense du terrorisme».

Certains lui font aussi remarquer que les attaques terroristes ne sont pas une fatalité dans les grandes villes, en prenant l'exemple de Tokyo.

Nigel Farage, l'ancien dirigeant du parti souverainiste UKIP et à l'origine du référendum sur le Brexit, a par ailleurs tenu des propos similaires à ceux du fils du président américain, critiquant violemment la déclaration passée du maire de Londres.

Cette polémique sur la place du terrorisme dans la vie des Européens n'est pas une nouveauté. En juillet dernier, le Premier ministre français de l'époque, Manuel Valls, avait déclaré que la France allait devoir «vivre avec le terrorisme pour longtemps», ajoutant qu'il faudrait s'adapter à la vie sous la menace djihadiste. Des propos qui avaient provoqué leur lot de réactions indignées.

Lire aussi : «#WeAreNotAfraid» : les internautes réagissent aux attaques de Londres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales