Milo Yiannopoulos fait scandale en voulant bannir une association musulmane du campus de Glasgow

Milo Yiannopoulos fait scandale en voulant bannir une association musulmane du campus de Glasgow© Lucas Jackson Source: Reuters
Milo Yiannopoulos

Le polémiste Milo Yiannopoulos, candidat au rectorat de l'université de Glasgow, a fait scandale en dévoilant son projet de bannir une association d'étudiants musulmans sous prétexte de protéger la communauté LGBT.

«Je protégerai la communauté LGBT. Ma première action sera de demander à l'administration de faire interdire l'Association des étudiants musulmans. Je veux dire, si la communauté LGBT veut se sentir en «sécurité», leur priorité devrait être les représentants d'un système homophobe et théocratique sur le campus, n'est-ce pas ?», a déclaré l'ancien rédacteur du site ultra-conservateur Breitbart lors d'une interview donnée au Glasgow Guardian

Candidat au poste de recteur de l'université de Glasgow, actuellement occupé par Edward Snowden, Milo Yiannopoulos s'est attiré les foudres d'étudiants à la suite de sa déclaration. 

Une pétition, signée par 3 600 personnes, dénonce son islamophobie présumée sous couvert du droit de la communauté LGBT. 

De plus, un groupe anarchiste de l'université de Glasgow a organisé une manifestation sur le campus, qualifiant le polémiste homosexuel de «troll de la droite alternative» et l'accusant d'avoir «attaqué dans ses commentaires des étudiants étrangers ainsi que la communauté LGBT».

Aamer Anwar, un défenseur des droits de l'homme et lui aussi candidat au rectorat de l'université, a dénoncé sa «diatribe islamophobe» présumée. «La première chose que nous devons faire est de condamner publiquement l'attaque de Milo sur les étudiants musulmans et défendre ensemble les droits de tous à l'université», a-t-il déclaré dans un communiqué. 

Lire aussi : Milo Yiannopoulos, héros de l'Alt-right, démissionne de Breitbart

Le scrutin étudiant doit se tenir le 21 mars prochain.

Milo Yiannopoulos, dont le programme pour le rectorat est de «Make Glasgow great again» (Rendre à Glasgow sa grandeur), est un fervent soutien du président américain Donald Trump.

Sa venue sur le campus de Berkeley aux Etats-Unis, pour y donner une conférence, avait donné lieu à des émeutes en février dernier.

Lire aussi : George Soros, mécène indirect des violences anti-Trump du campus de Berkeley ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales