D'ici 2031, les Russes vont marcher sur la Lune

- Avec AFP

D'ici 2031, les Russes vont marcher sur la Lune © Maxim Shemetov Source: AFP
Une croix domine un monastère dans la région de Ryazan en Russie

L'agence spatiale russe Roscosmos a annoncé le 14 mars l'ouverture d'une nouvelle session de recrutement pour les aspirants cosmonautes, précisant que les heureux élus pourraient devenir les premiers Russes à marcher sur la Lune.

Roscosmos est à la recherche de six à huit professionnels qui «seront les premiers pilotes du nouveau vaisseau russe Federatsia, travailleront sur la Station spatiale internationale (ISS) et seront les premiers Russes à se rendre sur la Lune», a expliqué l'agence spatiale dans un communiqué.

Les candidats peuvent postuler d'ici à quatre mois et «il n'y aura aucune discrimination basée sur la couleur de la peau ou le sexe», a prévenu le directeur exécutif des vols habités pour Roscosmos, Sergueï Krikalev.

En revanche, les candidats devront ne pas avoir plus de 35 ans, mesurer entre 1,50 et 1,90 mètre et ne pas peser plus de 90 kilogrammes, a demandé Roscosmos dans son communiqué. Des connaissances en informatique, la maîtrise de l'anglais ainsi qu'une expérience dans l'industrie aérienne ou aérospatiale sont également requises.

La Russie ambitionne d'ouvrir une base scientifique sur la Lune et prévoit d'effectuer ses premiers vols lunaires d'ici 2031.

Les futurs cosmonautes devront toutefois être patients. Parmi les 30 cosmonautes russes déjà sélectionnés par Roscosmos et encore en activité, 14 n'ont toujours pas été dans l'espace, certains d'entre eux ayant pourtant été recrutés dès 2006.

La dernière session ouverte de recrutement, c'est-à-dire qui autorisait la candidature de personnes n'étant ni pilotes militaires ni employés de l'industrie militaire, remonte à 2012.

Capable d'embarquer quatre personnes, Federatsia doit effectuer son premier vol d'essai en 2021. Il remplacera les actuels vaisseaux Soyouz utilisés pour evoyer des hommes sur l'ISS et pourra également effectuer des vols habités vers la Lune.

Lire aussi : La Russie veut s’implanter sur la Lune et planche déjà sur la construction d'une fusée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales