Corée du Sud : des partisans de la présidente destituée meurent sous les coups de la police (IMAGES)

Corée du Sud : des partisans de la présidente destituée meurent sous les coups de la police (IMAGES) Source: Reuters
Affrontement entre policiers et manifestants à Séoul

Des affrontements violents ont éclaté à Séoul entre manifestants et policiers après l'annonce de la destitution de la présidente sud-coréenne par la Cour constitutionnelle. Deux sympathisants de la présidente y ont trouvé la mort.

Dans un climat tendu, opposants et partisans de la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye s'étaient rassemblés, le 10 mars, à proximité de la Cour constitutionnelle à Séoul. Les deux camps étaient séparés par un imposant dispositif policier. Au total, plus de 20 000 membres des forces de l'ordre ont été déployés récemment dans la capitale sud-coréenne.

Bloqués par la police anti-émeutes, les manifestants en colère ont essayé d'escalader les autobus que la police avait disposés pour les empêcher d'accéder au tribunal. 

Quatre personnes auraient été blessées lorsque la foule a tenté de forcer le barrage policier. Elles ont été transportées vers un hôpital à proximité mais deux d'entre elles ont perdu la vie. De son côté, la police a indiqué qu'elle mènerait une enquête. 

Après des mois de turbulences politiques, les juges de la Cour constitutionnelle de la Corée du Sud – la plus haute instance judiciaire du pays – ont décidé le 10 mars à l'unanimité de destituer la présidente Park Geun-Hye, mise en cause dans un vaste scandale de corruption. Une présidentielle anticipée doit donc être organisée sous 60 jours.

Lire aussi : Corée du Sud : Enorme manifestation à Séoul pour réclamer la démission de la présidente (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.