Un touriste maladroit prend un selfie et écrase une citrouille d'une valeur d'1 million de dollars

Un touriste maladroit prend un selfie et écrase une citrouille d'une valeur d'1 million de dollars© Compte Twitter @athinatess
La pièce aux multiples miroirs - Tout l'amour éternel que j'ai pour les citrouilles de l'artiste japonaise Yayoi Kusama

En voulant se prendre en photo dans un musée, un visiteur étourdi a partiellement détruit une œuvre de Yayoi Kusama. Il ne devra toutefois pas rembourser les 947 000 euros qu'aurait pu lui coûter son faux-pas, l'artiste ne portant pas plainte.

En voulant prendre un selfie, un touriste maladroit a dégradé le 25 février dernier un élément de l'œuvre La pièce aux multiples miroirs – Tout l'amour éternel que j'ai pour les citrouilles, de l'artiste contemporaine japonaise Yayoi Kusama, exposée au musée Hirshhorn, à Washington. 

Le visiteur a perdu l'équilibre et écrasé l'une des nombreuses citrouilles jaunes à points noirs qui recouvrent le sol d'une salle encerclée de miroirs. Problème : chacune de ces citrouilles est estimée à un million de dollars (947 000 euros) par le magazine Bloomberg

La salle a été temporairement fermée pendant trois jours, mais ni l'artiste de 87 ans, ni le musée n'ont porté plainte contre ce touriste.

L'œuvre en question, qui fait partie de l'exposition Infinity rooms, est une création artistique interactive. Le musée permet ainsi aux curieux de s'enfermer pendant 30 secondes dans la pièce où elle trône, sans surveillance, pour se prendre en photo. 

Dans un communiqué paru avant la réouverture de l'installation, la porte-parole du musée Hirshhorn a néanmoins annoncé un renforcement de la sécurité : « Nous prenons soin de nos œuvres d’art et nous faisons une confiance absolue à nos visiteurs en leur fournissant des instructions précises à l’entrée de chaque salle. Quand celle-ci rouvrira, nous ajouterons du personnel au service des visiteurs et nous augmenteront la sécurité.»

Lire aussi : #LaCampagneEnTableaux : les internautes s'emparent des œuvres d'art pour parodier la présidentielle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»