Le Congrès se prononce pour empêcher le Pentagone de coopérer avec l’industrie militaire russe

Le Congrès se prononce pour empêcher le Pentagone de coopérer avec l’industrie militaire russe © Jonathan Ernst Source: Reuters
Chambre basse du Congrès américain

La Chambre des représentants a approuvé le projet de budget de la défense interdisant tout contrat avec l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport. Le projet ne laisse ouverte à la coopération avec la Russie qu'une mince lucarne.

Le 8 mars, la Chambre basse du Congrès américain a approuvé le document prévoyant l'octroi au Pentagone de 578 milliards de dollars pour l'année 2017. Le document a été validé avec, comme seule condition, le fait qu'«aucun dollar ne pourrait être dépensé pour la conclusion de contrats avec Rosoboronexport», l'agence russe d'exportation d'armements. 371 membres de la Chambre des représentants ont voté pour, seuls 48 ont voté contre.

La Chambre des représentants précise qu'un rétablissement des relations avec l’industrie militaire russe serait possible si Moscou arrêtait de «livrer des avions militaires au gouvernement syrien» et si «les forces militaires russes quitt[aient] la Crimée».

Le nouveau budget laisse néanmoins une porte entrouverte au Pentagone pour signer un contrat militaire avec la Russie. Si une telle occasion devait se présenter, le chef du Pentagone doit consulter le secrétaire d’Etat et le directeur de la surveillance nationale et les persuader que ledit contrat va dans le sens des intérêts des américains.

En 2017, le budget militaire du Pentagone a été augmenté de quelque 54 milliards de dollars (soit environ 9%) par rapport à l'année précédente, répondant ainsi aux promesses de campagne de Donald Trump. Les dépenses américaines en matière de défense sont près de trois fois supérieures à celles de la Chine, deuxième puissance militaire mondiale, et plus de huit fois supérieures à celles de la Russie.

Lire aussi : Face aux «ingérences», la Chine accroît son budget militaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage