Des incidents avec des navires iraniens forcent un vaisseau américain à changer d'itinéraire

- Avec AFP

Des incidents avec des navires iraniens forcent un vaisseau américain à changer d'itinéraire© © navy.mil
L'USNS Invincible américain et ses radars reconnaissables, en arrière plan (photographie d'illustration)

D'après le département de la Défense, des navires militaires iraniens se sont approchés à deux reprises d'un bateau américain, forçant celui-ci à effectuer des manœuvres d'esquive, dans la région du détroit d'Ormuz.

Selon le Pentagone, une frégate iranienne s'est approchée «à moins de 150 mètres» d'un bateau de la marine américaine, l'USNS Invincible, le 2 mars près du détroit d'Ormuz. Deux jours après, le 4 mars, des petits vedettes d'attaque iraniennes se sont approchées «à environ 300 mètres» de l'USNS Invincible, a déclaré le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.

Dans les deux cas, des manœuvres de la part du navire américain ou des bateaux qui l'accompagnaient ont été nécessaires pour éviter tout incident, a déploré Jeff Davis.

Ces évènements, qui surviennent régulièrement, sont «inquiétants», parce qu'ils peuvent «provoquer des incompréhensions et des provocations accidentelles», a déclaré le porte-parole américain. Les Américains avaient pourtant constaté «une amélioration du comportement iranien» récemment, a-t-il noté.

Des «harcèlements» de la marine américaine dont se plaint régulièrement Washington

Washington dénonce régulièrement le «harcèlement» de ses navires par des bateaux iraniens. Le plus souvent, les navires iraniens sont des petits bateaux des Gardiens de la révolution, force paramilitaire qui dépend directement du guide suprême iranien.

Début janvier, le destroyer américain USS Mahan avait tiré des coups de semonce contre des vedettes des Gardiens de la révolution qui s'approchaient de lui à grande vitesse.

Le USNS Invincible est un bateau équipé d'un radar très puissant, utilisé notamment pour suivre les trajectoires des missiles balistiques du type par exemple de ceux que teste l'Iran en ce moment. Le préfixe «USNS» signifie que le bateau appartient à la marine américaine mais qu'il est armé par un équipage civil et non militaire. Ces bateaux ne sont pas (ou peu) armés.

L'arrivée au pouvoir de Donald Trump a été suivie d'un montée des tensions entre Washington et Téhéran. Après un tir de missile le 29 janvier par l'Iran, Washington avait adopté des mesures de rétorsion contre 25 personnes et entités soupçonnées d'avoir apporté un soutien logistique ou matériel au programme balistique de Téhéran.

Lire aussi : Des centaines de photos de US Marines féminines nues postées sur Facebook par leurs collègues

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»