Moscou n’arrive pas à croire que Bruxelles n’ait pas été informée de la saisie des actifs russes

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov Source: RIA NOVOSTI
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov

Les agissements des procureurs belges contredisent les normes du droit international, a estimé le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov dans une interview à RBK.

«Les conventions de Vienne (…) prévoient l’immunité de toute propriété diplomatique», a rappelé le ministre, avant de souligner que geler les comptes diplomatiques russes en Belgique est contraire à ces conventions.

«Les représentants du ministère des Affaires étrangères nous ont signalé qu’ils n’étaient pas au courant, à cause de l’organisation indépendante de leur système judiciaire. Moscou n’accepte pas ces explications».

Le chef de la diplomatie russe a ajouté que la Russie sera obligée de répondre par la pareille, en demandant la saisie de la propriété de sociétés belges publiques ou partiellement publiques sur le territoire russe, en déposant une demande à des tribunaux russes. Cependant, d’après le responsable, la priorité est actuellement d’obtenir le dégel des propriétés russes en territoire belge.

Cependant, la Russie ne vas pas rejeter les tentatives de l’Occident de rouvrir les «voies de dialogue» si l’Occident choisit de le faire, a déclaré Lavrov.

«Si nos partenaires étrangers proposent de «dégeler» les chaines de communication avec la Russie, nous  répondront par la réciprocité», a indiqué le ministre.

Un tel dialogue reste d’ailleurs incontournable, a-t-il encore estimé, étant donné qu’aucune problème international ne peut actuellement être résolu sans la participation de la Russie.

«Les priorités de la politique des Etats-Unis et de l’Europe, à part l’Ukraine, sont les conflit en Syrie et en Lybie, les migrants qui fuient le nord de l’Afrique pour l’Europe, l’Irak, où la situation n’est toujours pas rétablie après l’invasion américaine», a rappelé Lavrov. «Aucune de ces questions ne peut être sérieusement résolue sans la Russie».

Le ministre des Affaires étrangères russe a accordé cette interview à RBK dans les couloirs du forum économique qui se tient actuellement à Saint-Pétersbourg. Le forum a attiré l’attention de plusieurs société importantes du monde entier, notamment européennes et américaines, et a déjà donné lieu à la signature de plusieurs accords d’investissements et de coopération.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales