«Que Dieu les juge !»: le Kremlin déplore que Kiev ait bloqué l’hommage de l’ONU à Vitali Tchourkine

«Que Dieu les juge !»: le Kremlin déplore que Kiev ait bloqué l’hommage de l’ONU à Vitali Tchourkine© Serguei Chirikov Source: Reuters

Après que l'Ukraine a bloqué une déclaration officielle de l'ONU concernant la mort de l'ambassadeur de la Russie, Vitali Tchourkine, le porte-parole du Kremlin a déclaré que cela ne signifiait rien par rapport à la perte que connaissait la Russie.

«Dans le contexte de cette perte, un tel comportement venant de nos collègues ukrainiens n’est pas celui de chrétiens. C’est hors de la frontière entre le bien et le mal. Mais le gouvernement actuel de l’Ukraine nous a enseigné que certaines personnes se comportent ainsi avec les Russes et avec ceux qui ne veulent pas marcher sous la houlette des néonazis. Et puis, que Dieu les juge !», a déclaré Dmitri Peskov, réagissant au blocage par l'Ukraine de la publication de la déclaration officielle de l’ONU après la mort de Vitali Tchourkine.

«Il n'y a probablement rien à dire. Et ce n'est pas si important dans le contexte de la perte subie par la diplomatie russe», a-t-il poursuivi.

«L'Ukraine a bloqué l'adoption de la déclaration du président du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à Vitali Tchourkine. Voilà ce qu'est "le pouvoir" ukrainien actuel : ils ne peuvent faire rien de bon, ils ne font que de nuire à tout le monde, y compris à eux-mêmes», a posté Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, sur sa page Facebook.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a qualifié, pour sa part, la démarche de l'Ukraine d'«acte allant au-delà du bien et du mal». Selon le ministre, le délégué permanent de l'Ukraine auprès des Nations unies, Vladimir Eltchenko, a reçu un ordre.

«En ce qui concerne le refus du représentant de l'Ukraine à l'ONU d'adopter la déclaration consacrée à Vitali Tchourkine. Je peux imaginer comment s'organise le travail du Conseil de sécurité, il n'y a aucun doute que le représentant permanent lui-même n'aurait pas osé une telle démarche. Donc, cela signifie qu'on le lui a ordonné», a précisé le ministre russe.

Lire aussi : Pluie d'hommages après la disparition de l'ambassadeur russe auprès de l'ONU Vitali Tchourkine

Le 20 février, à la veille de son 65e anniversaire, l’ambassadeur de Russie auprès de l’ONU, Vitali Tchourkine, est décédé à New-York. Les membres du Conseil de sécurité ont proposé de publier une déclaration officielle mais l’Ukraine, qui le préside actuellement, a bloqué cette proposition.

Les membres de l’ONU n’ont donc fait qu'une déclaration orale à la presse, qui ne figurera donc pas dans les archives. Le porte-parole du Kremlin a laissé entendre qu’ainsi, l’Ukraine essayait de diminuer le prestige de Vitali Tchourkine.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que retenez-vous de ce premier tour de la présidentielle ?

Résultats du sondage