Les annonceurs de Breitbart «tombent comme des mouches» sous la pression d'associations

Les annonceurs de Breitbart «tombent comme des mouches» sous la pression d'associations © Jonathan Moadab / RT France
Le site breitbart.com

Plus de 1 000 annonceurs ont arrêté leur partenariat avec le site controversé Breitbart d'après l'organisation anti-raciste Sleeping Giant, qui œuvre avec d'autres pour inciter les entreprises et organisations à cesser d'y diffuser leurs publicités.

Visa, Lufthansa, Kelloggs, BMW... La liste d'entreprises ayant décidé de mettre un terme à la diffusion de leurs annonces publicitaires sur le site d'information phare de la droite alternative s'allonge de jours en jours, d'après un décompte de l'organisation anti-raciste Sleeping Giant

D'autre part, une pétition a été lancée pour qu'Amazon mette un terme à sa relation commerciale avec Breitbart. Presque 500 000 signatures ont été récoltées

Emma Pullman, responsable d'une autre organisation anti-raciste nommée SumOfUs, a déclaré au journal britannique The Independent que les entreprises mettaient Breitbart sur leur liste noire à cause «des articles misogynes et racistes» publiés sur la plate-forme.

«Notre idée est de convaincre suffisamment de gens pour arrêter l'expansion du site», a-t-elle ajouté. 

La compagnie aérienne Lufthansa a justifié sa démarche en affirmant que le contenu de Breitbart était «violent, sexiste, extrémiste et radical». 

Steve Bannon, ancien directeur du site, est aujourd'hui le conseiller stratégique du président américain. 

Lire aussi : Pourquoi les démocrates s'inquiètent de la nomination de Bannon au Conseil de sécurité américain ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales