Pourquoi les démocrates s'inquiètent de la nomination de Bannon au Conseil de sécurité américain?

- Avec AFP

Pourquoi les démocrates s'inquiètent de la nomination de Bannon au Conseil de sécurité américain?   © Jonathan Ernst Source: Reuters
Steve Bannon

Cinquante parlementaires démocrates ont écrit à Donald Trump pour demander des explications au président américain après qu'il a nommé son conseiller en stratégie Stephen Bannon au poste de membre permanent du Conseil de sécurité nationale (CSN).

La nomination le week-end dernier de l'ancien patron du site d'informations d'extrême droite Breitbart au CSN, sorte de petit «ministère des Affaires étrangères» au sein même de la Maison Blanche, a entraîné une cascade de condamnations, en raison notamment de son manque total d'expérience en matière de diplomatie.

La lettre des parlementaires a été envoyée après les dépôts de deux propositions de loi démocrates le 1 février, l'une au Sénat et l'autre à la chambre des représentants, ayant pour but d'évincer Stephen Bannon.

Le chef d'état-major des armées et le directeur du renseignement américain ont fait les frais de la réorganisation du cénacle très influent qui conseille le président sur les questions de sécurité nationale, et ne participeront plus systématiquement aux réunions du CSN. 

«La sécurité nationale ne devrait jamais être victime de la politique partisane», ont déploré les démocrates de la Chambre dans cette lettre. «Nous vous encourageons à réintégrer le directeur du renseignement et le chef d'état-major des armées en tant que membres permanents» du Conseil de sécurité nationale.

Les parlementaires réclament en outre à Donald Trump une «explication écrite de (sa) décision d'injecter de la politique» au sein de CSN, en élevant ainsi cet ex-banquier d'affaires de 63 ans au rang de membre permanent du Conseil.

Lire aussi : «Nous irons à la guerre dans la mer de Chine» : les sombres prédictions du conseiller de Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage