«Il nous rappelle à quel point la liberté est fragile» : Meryl Streep repart en guerre contre Trump

«Il nous rappelle à quel point la liberté est fragile» : Meryl Streep repart en guerre contre Trump© DAVID MCNEW Source: AFP
Meryl Streep

A l'occasion d'un gala organisé par le premier groupe de pression LGBT américain, l'actrice de 67 ans s'en est de nouveau prise à Donald Trump, l'accusant cette fois de compromettre la liberté... et de faire planer la menace d'une guerre nucléaire.

Meryl Streep n'en a pas fini avec Donald Trump : un mois après sa très médiatique passe d'armes avec le président des Etats-Unis, la célèbre actrice a récidivé lors du gala annuel du Human Rights Campaign, le plus important groupe de défense des revendications LGBT aux Etats-Unis, le 12 février, rapporte la presse américaine. «Le mal prospère quand les hommes bons ne font rien», a lancé l'interprète du Diable s'habille en Prada et de Sur la route de Madison, avant de poursuivre : «Nous ne devrions pas nous étonner que les fondamentalistes, de tous bords, partout, parviennent à leurs fins [si nous ne nous engageons pas tous contre eux]».

L'actrice a ensuite ciblé beaucoup plus spécifiquement le nouveau locataire de la Maison Blanche : «Si son instinct catastrophique [...] ne nous conduit pas à un hiver nucléaire, il nous faudra remercier ce président car ils nous aura fait réaliser à quel point la liberté est fragile.»

Lors de la prestigieuse cérémonie des Golden Globes du 8 janvier, la star d'Hollywood avait notamment accusé Donald Trump de chercher à mettre dehors «les gens venus d'ailleurs et les étrangers» et de menacer ainsi l'existence des arts en Amérique. Fidèle à son habitude, le président des Etats-Unis avait aussitôt répliqué sur Twitter, décrivant Meryl Streep comme «l'une des actrices les plus surévaluées d'Hollywood» et comme une «admiratrice d'Hillary Clinton» bienpensante.

Lire aussi : Où était Meryl Streep quand Obama poursuivait les lanceurs d’alerte et bombardait les mariages ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter