Canada : un réfugié syrien accusé d’agressions sexuelles sur des adolescentes enflamme le pays

Canada : un réfugié syrien accusé d’agressions sexuelles sur des adolescentes enflamme le pays Source: Reuters
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau voit sa politique d'ouverture en matière d'immigration très critiquée depuis l'éclatement de cette sordide affaire
Suivez RT France surTelegram

Alors qu’il s'est trouvé qu’un homme accusé d’agressions sexuelles sur six adolescentes d’Edmonton est un réfugié syrien, les réactions ont fusé de toutes parts pour critiquer la politique d’immigration du gouvernement de Justin Trudeau.

C’est la polémique du moment au Canada. Le 4 février, Soleiman Hajj Soleiman, 39 ans, a été arrêté et accusé d’agressions sexuelles sur six adolescentes toutes âgées de moins de 16 ans. Les faits se seraient produits dans une piscine d’Edmonton, ville située au centre du pays. Plus que la gravité des actes qui lui sont reprochés, c’est sa nature de réfugié syrien qui a mis Soleiman Hajj Soleiman au centre de la polémique.

Internautes et organisations opposées à la politique d’accueil des réfugiés de Justin Trudeau, le Premier ministre libéral du Canada, ont exprimé leur vive colère notamment sur les réseaux sociaux. Les médias mainstream locaux, accusés d’avoir tenté de camoufler l’affaire, sont également la cible de leur vindicte.

Les standards des associations pro-réfugiés explosent

Depuis l’éclatement de la controverse, les organisations qui travaillent avec les migrants installés dans la ville ont été inondées d’appels et de messages demandant la fin du programme d’accueil. Certains ont appelé à ce que les réfugiés s’excusent pour les actes présumés de Soleiman Hajj Soleiman.

Si Erick Ambtman, directeur d’un centre d’accueil local pour les migrants ne veut pas dramatiser et explique que ces actes visent «peut-être seulement à [nous] faire peur ou énerver les gens», reste que sur les réseaux sociaux, la colère est palpable.

Mohamed Huque, directeur de l'Association islamique de la famille et des services sociaux, s'est montré inquiet après la divulgation des origines syriennes de l’homme incriminé. «Je suis déçu que son statut ait été identifié dans cette affaire», a-t-il déclaré.

Lire aussi : «Vous êtes ici chez vous» : un député canadien demande pardon aux musulmans pour les stigmatisations

Selon lui, les médias n’auraient pas dû révéler les origines du suspect afin de ne pas jeter de l’huile sur le feu. D’après lui, ces derniers sont souvent «incohérents» quand à leur manière de traiter les nationalités ou origines des personnes impliquées dans ce genre d’affaires.

Pourtant, sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas hésité à accuser ces mêmes médias de ne pas avoir réagi suffisamment vite ou même d’avoir voulu camoufler l’affaire.

Soleiman Hajj Soleiman est arrivé en tant que réfugié sur le sol canadien en janvier 2016. Un fait qui a effectivement été rapportés par de nombreux médias donc CBC News le 8 février.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix