Etat d’alerte, attentat ? Les médias en panique après… une panne d’électricité à Bruxelles (PHOTOS)

Etat d’alerte, attentat ? Les médias en panique après… une panne d’électricité à Bruxelles (PHOTOS)© Gong Bing / www.globallookpress.com
Une panne d'électricité a touché la région de Bruxelles

Alors qu'une coupure de courant plongeait certaines parties de la région de Bruxelles dans l'obscurité, les habitants sont restés plus calmes que certains médias, qui ont assuré que la ville était en état d'alerte... avant de se faire recadrer.

Dans la soirée du 9 février, Twitter a été inondé de clichés des communes d’Evere, Schaerbeek ou Woluwe-Saint-Lambert, en région bruxelloise, plongées dans le noir.

Tandis que certains internautes admiraient la vue, d’autres préféraient s’amuser de la situation.

Le fournisseur d’électricité et de gaz belge Sibelga a confirmé une panne d’électricité sans pouvoir en identifier la cause, mais plusieurs médias ont semblé pris de panique, contrastant avec le calme des habitants.

Les tabloïds britanniques Mirror et The Sun ont ainsi assuré que la ville entière était en état d’alerte et que l’on pouvait «entendre des sirènes partout dans la ville».

Dans la foulée, le journal américain New York Post a évoqué sur son site une «mystérieuse coupure», avant de rappeler, au second paragraphe, que la capitale belge avait été frappée par une attaque terroriste en mars 2016.

La rumeur a rapidement été démentie par les internautes sur place mais aussi par l’opérateur de transport d'électricité belge Elia, qui a tweeté qu’il ne s’agissait pas d’une «attaque terroriste» mais d’une simple «erreur technique».

Lire aussi : Des parents de victimes des attentats de Paris et Bruxelles attaquent Twitter en justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.