Le dessin animé du gouvernement israélien singeant la couverture média de Gaza provoque un tollé

Capture d'écran de la vidéo du ministère es Affaires étrangères israélien
Capture d'écran de la vidéo du ministère es Affaires étrangères israélien

Le ministre israélien des Affaires étrangères s’est attiré la colère des médias étrangers en publiant une vidéo qui se moque de la couverture internationale des événements à Gaza, insinuant que ce n’est qu’un repaire terroriste.

Un court dessin animé de 50 seconde montre un journaliste blond, vraisemblablement américain, en reportage à Gaza et qui raconte qu’il évolue dans une société moderne où des gens ordinaires essayent tout juste de vivre leur vie. Alors que le journaliste continue de faire l’éloge des habitants de la ville, un membre du Hamas apparaît à l’arrière-plan et lui tire un roquette dans le dos.

Les tunnels souterrains en train d’être construits par le Hamas sont décrit par le journalistes comme «une tentative fascinante de construire un système de métro (…) qui fera entrer le système de transport de Gaza dans le XXIème siècle».

Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’une journaliste ne lui donne des lunettes pour qu’il puisse «voir la réalité de la vie sous le Hamas», ce qui le fait s’évanouir. La vidéo se finit par une voix féminine qui déclare : «Ouvrez vos yeux. La terreur règne à Gaza».

Dans une déclaration, l’Association de la presse étrangère (FPA) en Israël a dénoncé la décision d’avoir créé un tel dessin animé, en insistant sur le fait que ce n’est pas ce dont Israël a besoin s’il veut être pris au sérieux par la communauté internationale.

«L’Association de la presse étrangère est surprise et quelque peu alarmée par la décision du ministère israélien des Affaires étrangères de diffuser un dessin animé se moquant de la couverture médiatique de la guerre à Gaza l’année dernière», lit-on dans la déclaration.

«A l’époque où Israël a des problèmes sérieux avec l’Iran et la Syrie, il est déconcertant de constater que le ministère ait pris le temps de créer une vidéo qui essaye de ridiculiser les journalistes couvrant le conflit où ont péri 72 israéliens et 2 100 palestiniens», continue la FPA.

La FPA israélienne est une ONG qui représente environ 500 journalistes internationaux qui travaillent en Israël, en Cisjordanie et à Gaza.

Entretemps, le gouvernement israélien a refusé l’entrée sur son territoire au rapporteur spécial des Nations unies pour les droits de l'homme Makarim Wibisono pour la deuxième année consécutive, exactement au moment où un rapport de l’ONU sur l’opération israélienne «Bordure protectrice» à Gaza en 2014 est sur le point d’être publié.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahchon croit que l’Etat hébreu a le droit d’interdire l’entrée sur son territoire, étant donné qu’il «coopère avec toutes les commissions internationales et tous les journalistes, à l’exception de ceux qui ont une position anti-israélienne et qu’Israël n’a pas de chance de faire entendre sa voix».

Wibisono est membre du Conseil des droits de l'homme des Nations unies, qui doit bientôt publier les résultats de ses enquêtes sur les éventuels crimes de guerre qu’Israël aurait commis pendant la guerre à Gaza en 2014.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales