Сonseiller de Blatter : «Certaines forces veulent contrôler la FIFA qui brasse des milliards»

La FIFA est toujours sous pression© Ruben Sprich Source: Reuters
La FIFA est toujours sous pression

La lutte autour de la FIFA pourrait continuer encore un an parce que certaines forces veulent prendre contrôle de cette organisation mondiale, a confié le conseiller du président ad intérim de l'organisation faîtière du football mondial.

Klaus Stöhlker, le conseiller de Sepp Blatter lors de la dernière campagne pour l’élection du président de la FIFA, a même confié que des vautours planaient déjà au-dessus de l’organisation dans une interview accordée à RT. «La FIFA est une organisation de niveau mondial qui brasse des milliards. Tout le monde veut prendre part à cette énorme organisation. A mon avis, cette lutte continuera au moins pendant les 12 prochains mois», a-t-il déclaré.

«Certains pensent que le vieux lion Sepp Blatter ne luttera pas et que de jeunes lions lutteront pour la FIFA», a souligné le conseiller qui estime en outre, que des «forces» espèrent que Blatter, qui préside l’organisation ad interim jusqu’au prochain Congrès qui aura lieu dans plusieurs mois, cessera de résister aux pressions et quittera ses fonctions.

Le dénigrement de FIFA continue: des enquêteurs suisses lèvent le voile sur certains détails de leur enquête sur la corruption au sein de l’instance dirigeante du foot mondial. Sepp Blatter pourrait notamment devenir l'objet d'une plus grande attention. Bien que la FIFA ait déclaré que les Coupes du Monde de 2018 en Russie et de 2022 au Qatar auront lieu, la pression sur Sepp Blatter et sur la question de l'attribution des prochaines Coupes du Monde s'accroît.

La Suisse enquête de possibles actes de corruption dans l’attribution des Coupes du Monde en Russie et au Qatar. Un responsable avait dit que ces pays pourraient être privés de leur droit d’accueillir les Coupes du Monde, si la corruption était avérée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales