Politique migratoire : le ministre allemand des Finances reconnaît «des erreurs»

Politique migratoire : le ministre allemand des Finances reconnaît «des erreurs»© Patrick Seeger / dpa Source: AFP
Un autocollant indiquant «bienvenu aux réfugiés» à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne (photographie d'illustration)

Deux ans après la décision polémique d'Angela Merkel d'ouvrir les portes de l'Allemagne à un million de migrants, l'un des membres de son gouvernement a annoncé avoir pris la mesure des problèmes engendrés par ce choix.

«Nous autres hommes politiques, nous sommes humains ; nous faisons aussi des erreurs», a confessé dimanche 29 janvier le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, rapporte l'agence Reuters. Il faisait référence à l'accueil controversé de plus d'un million de migrants en Allemagne en 2015. «Mais nous pouvons apprendre de nos erreurs [...] Nous avons essayé d'améliorer ce qui nous a échappé en 2015», a tenu à préciser le ministre.

Ce mea culpa d'un membre du gouvernement allemand (CDU, centre-droit) rappelle celui formulé il y a quelques mois par la chancelière elle-même, au sujet de sa politique migratoire. «Nous n'avons pas pris la mesure du problème», avait reconnu Angela Merkel en août dernier, dans les colonnes du quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Wolfgang Schäuble a tenu ces propos à moins d'un an des élections législatives allemandes, prévues en septembre prochain. A n'en pas douter, la thématique migratoire devrait y tenir une place conséquente. La popularité de la chancelière, qui brigue un quatrième mandat, a été entamée par la façon dont elle a géré la crise des migrants. Lors des élections régionales de septembre 2016, le parti d'Angela Merkel avait connu des revers historiques, dont le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD) avait été le principal bénéficiaire.

La cause de l'accueil des migrants a pâti, dans l'opinion publique allemande, de la vague d'attentats – dont certains ont été perpétrés par des demandeurs d'asile – qui ont frappé le pays durant l'été 2016. De plus, la hausse du nombre d'agressions sexuelles, comme lors des agressions du Nouvel An 2016 à Cologne, spectaculaires par leur muliplicité, ont défrayé la chronique et fait du tort à la cause de l'accueil des migrants. 

Lire aussi : L'Allemagne a consacré plus de 21 milliards d'euros pour absorber les migrants en 2016

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales