L'acteur Shia LaBeouf repousse un troll... et se fait arrêter par la police en direct

L'acteur Shia LaBeouf repousse un troll... et se fait arrêter par la police en direct© Capture d'écran d'une vidéo YouTube
L'acteur Shia LaBeouf (au centre) est arrêté par la police. Il a depuis été relâché

Shia LaBeouf s'est lancé dans un projet hostile à Donald Trump en retransmettant en direct les paroles d'opposants au président. Mais, l'acteur a été arrêté après plusieurs altercations qui l'ont opposé à des contre-manifestants venus le provoquer.

Shia LaBeouf, un acteur hollywoodien connu pour ses prises de positions et ses actions de protestation, a été arrêté dans la nuit du 25 au 26 janvier à New York après une altercation.

Un suprémaciste blanc, aux dires de certains médias américains, est venu perturber le projet de l'acteur He will not divide us, (Il ne nous divisera pas), une installation mise en place par l'acteur depuis le 20 janvier et qui permet aux opposants au président américain de venir déclarer en direct devant une webcam : «He will not divide us.»

La retransmission de ce slogan est en direct, au moyen d'une caméra installée devant le Museum of the Moving Image de New York et si plusieurs contre-manifestants avaient déjà essayé de perturber le projet, le suprémaciste a profité de «l'aléa du direct» pour affirmer devant la caméra : «Hitler n'a rien fait de mal.» L'individu a alors été violemment repoussé par Shia LaBeouf. 

Selon le compte Twitter He will not divide us, cet incident a entraîné l'arrestation de l'acteur. Toutefois, le média TMZ  évoque un autre incident au cours duquel l'acteur aurait «griffé» un homme en le saisissant par son écharpe. Comme le montre d'ailleurs une autre vidéo, l'altercation entre le contre-manifestant et Shia Labeouf n'était pas la première du genre.

Une vidéo de l'arrestation, filmée par la police, a par ailleurs montré Shia LaBeouf au moment où la police lui passait les menottes tandis que les participants répètaient la phrase «Il ne nous divisera pas» devant la caméra.

Après son arrestation, un hashtag #FreeShia a été utilisé sur les réseaux sociaux pour demander la libération de l'acteur.

Shia LaBeouf a finalement été relâché le jeudi 26 janvier. 

Depuis le 20 janvier, jour de l'investiture du 45e président américain, Donald Trump, Shia LaBeouf a mis en place ce dispositif «anti-Trump» en invitant chaque Américain à contester publiquement celui qui est aujourd'hui président. Ce live-streaming est censé être maintenu tout au long du mandat du nouveau président américain, c'est-à-dire pendant quatre ans. 

Lire aussi : Washington : une immense banderole anti-Trump à quelques mètres de la Maison-Blanche (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.