Inde : une fillette de 12 ans violée par un directeur d'école et trois professeurs

Inde : une fillette de 12 ans violée par un directeur d'école et trois professeurs © Adnan Abidi Source: Reuters
Une nouvelle affaire de viol en réunion d'une mineure secoue l'Inde

La ville de Jehanabad en Inde est sous le choc après qu'une jeune fille, déficiente intellectuelle, a été retrouvée sur le toit d'une école dans un état critique. Elle aurait été victime d'un viol en réunion par le directeur et trois professeurs.

L'est de l'Inde a été le théâtre d'une nouvelle sordide affaire de viol. Une jeune fille de 12 ans, déficiente mentale, a été récupérée par sa mère gisant dans un état critique sur le toit de son école. Elle aurait été violée par le directeur et trois professeurs.  

«C’est mon seul enfant», s’est lamentée dans une interview au journal anglophone indien Hindustan Times la mère de la jeune fille, professeur d'éducation physique dans l'établissement. Au moment de l’incident, celle-ci donnait d'ailleurs un cours.

Lire aussi : Inde : l’agression sexuelle de masse à Bangalore du Nouvel An imputée à l’influence de l’Occident

Elle a expliqué au journal qu'elle était contrainte d'emmener sa fille à l'école parce qu'«il n’y a personne pour s’occuper d’elle à la maison». «Ce jour là, elle avait disparu, je l'ai cherchée pendant un long moment et j'ai finalement atteint le toit», raconte t-elle éplorée, ajoutant que lorsqu'elle l'avait retrouvée, «elle était très mal en point».

«Alors que son état empirait et que le sang ne s’arrêtait pas de couler, je l’ai emmenée à l’hôpital de Patna. Elle n’a pas été admise aux urgences, mais au service de maternité», a t-elle précisé. 

Elle ajoute qu'elle compte consacrer son temps et son énergie à sauver sa fille, mais qu'une fois que celle-ci sera hors de danger, elle se battra pour que justice soit faite.

La responsable de la police de Jehanabad, Kusum Bharati, a confirmé qu’une enquête avait été ouverte à l’encontre du principal de l’école et des trois professeurs : «De prime abord, l’incident apparaît véridique et des opérations sont en cours pour arrêter les coupables.»  Depuis que l'incident a eu lieu, les quatre suspects ont pris la fuite.

La question des maltraitances sexuelles sur les femmes et les mineurs est brûlante en Inde. En 2014, 36 735 cas de viols avaient été recensés dans le pays dont 2 096 dans la seule capitale.

Lire aussi : Mesures radicales contre des violeurs d’enfants en Indonésie : puces électroniques et castration

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»