Canada : Justin Trudeau très critiqué pour ses vacances tous frais payés aux Bahamas

Canada : Justin Trudeau très critiqué pour ses vacances tous frais payés aux Bahamas Source: Reuters
Justin Trudeau a-t-il eu raison d'accepter d'aller passer quelques jours au soleil dans ces conditions ?

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, est sous le feu des critiques à cause de ses vacances de fin d'année 2016, avec femme et enfants, sur une île privée des Bahamas à l'invitation de l'Aga Khan, un responsable religieux multimillionaire.

L'image positive dont bénéficie Justin Trudeau dans son pays commencerait-elle à s'écorner ? Alors que le chef du gouvernement libéral n'avait pas dévoilé son programme pour les fêtes, des médias ont révélé qu'il avait passé ses vacances sur les plages caribéennes.

Jusqu’ici pas de problème. Ce qui contrarie l’opposition et une partie de la presse, c’est que cette virée au soleil a été payée par Karim Aga Khan IV. Ce chef spirituel des ismaéliens nizârites, un mouvement musulman, est aussi un richissime homme d'affaires qui finance de nombreux projets culturels, sociaux, éducatifs et sanitaires à travers le monde musulman.

L'opposition conservatrice s'est inquiétée d'un éventuel conflit d'intérêts car la fondation Aga Khan a, par le passé, été subventionnée par le gouvernement fédéral canadien.

Les Trudeau se sont rendus dans un vaste archipel des Bahamas détenu depuis 2009 par l'Aga Khan, «un ami de la famille», a insisté le chef de l'exécutif canadien.

Le Premier ministre se défend

Le bureau de Justin Trudeau a reconnu le voyage. Il a également souligné que les coûts de l'avion gouvernemental, qui l'a acheminé jusqu'à Nassau avec son épouse Sophie Grégoire et leurs trois enfants, seraient remboursés par le Premier ministre.

Toutefois, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse le 12 janvier, sa famille et lui ont voyagé entre Nassau et leur résidence de vacances à bord d'un hélicoptère mis à disposition par leur hôte.

«Il nous a offert [le vol], nous ne voyons pas de problème avec cela», a déclaré Justin Trudeau. Ce dernier entamait le 12 janvier une tournée de trois semaines à travers le Canada pour rencontrer les citoyens. Il a pour cela renoncé à participer au Forum économique mondial de Davos (Suisse) où il s'était rendu l'an dernier, quelques semaines après son élection.

Il se trouve qu’au Canada, une loi adoptée en 2015 force les ministres et le Premier ministre à consulter la Commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique, Mary Dawson, avant d'accepter d'embarquer sur un vol privé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales