«Propagande russe» : une ex-présentatrice de RT s'indigne des méthodes du New York Times

«Propagande russe» : une ex-présentatrice de RT s'indigne des méthodes du New York Times© Capture d'écran de la video de RT
Abby Martin

Dans un article sur la «propagande russe», le New York Times a déformé les faits, estime l’ancienne présentatrice de RT Abby Martin mentionnée dans l’article. Elle a demandé un démenti au journal, ce qui a été fait... en déformant les faits.

Le quotidien américain The New York Times  a publié le 7 janvier un article intitulé «RT : la chaîne impliquée dans l’ingérence dans les élections» qui cite le rapport récent du renseignement américain sur l’implication de la Russie et notamment de la chaîne de télévision RT dans les présidentielles américaines. A propos de RT, le quotidien américain mentionne notamment deux anciennes présentatrices, Liz Wahl et Abby Martin, qui «ont quitté leur poste lors d’une diffusion en direct».

Mais si la première d’entre elles a bel et bien démissionné en plein journal en raison de son désaccord avec «des actions russes en Crimée», la seconde, Abby Martin, a continué à travailler pour RT encore un an après avoir critiqué le référendum en Crimée en direct. Lors de son émission «Breaking the set» sur RT en mars 2014, elle a affirmé qu’elle ne pouvait pas cautionner «l’agression russe» en Ukraine.

Lire aussi : Rapport des renseignements : toutes les façons dont RT a influencé les élections américaines… ou pas

D'où l'incompréhension et la colère de la journaliste, qu'elle a exprimées notamment sur Twitter. «Si RT est un porte-parole du Kremlin, pourquoi ai-je pu conserver une émission en prime time sur RT pendant une année entière après ce qu'il s’est produit ?», s'est-elle interrogée en commentant l’article.

Aussi, Abby Martin a demandé un démenti au journal, les affirmations de ce dernier étant sans fondement.

Ses tweets ayant été partagés à de nombreuses reprises, le New York Times a fini par modifier l’article de la manière suivante : «Une version précédente de cet article faisait une déclaration erronée quant au départ de RT de la présentatrice Abby Martin. Elle a quitté son emploi quelques mois après avoir dénoncé en direct la guerre russe en Ukraine et non lors de son émission.»

L’ancienne présentatrice a alors expliqué que cette correction insinuait toujours qu'elle avait quitté RT à cause de la crise en Ukraine.

Le New York Times a ensuite modifié l’article une nouvelle fois, revenant dans le sens de sa première version : «Abby Martin a quitté son poste après avoir dénoncé l’incursion russe en direct.»

Contactée par RT, l'ancienne journaliste de RT estime que les corrections apportées par le New York Times «interprètent mal les faits», simplement parce que «la vérité contredit leur histoire». 

Elle a en outre dénoncé avec force les grands médias américains tels que le Time et le Washington Post qu’elle a qualifiés de «fabricants majeurs de "fake news"». «En fait, j’ai eu plus de liberté chez RT qu'au sein de la plupart des grands médias achetés par les corporations», a-t-elle conclu.

Lire aussi : Le chef du renseignement américain accuse RT d'avoir contribué à saper la présidentielle US

Le rapport du renseignement américain est «insensé, ridicule, embarrassant» 

Les faits sur Abby Martin ont été aussi faussés dans le rapport du renseignement américain sur «l’ingérence russe» dans les élections présidentielles américaines. Le document s’est concentré sur RT et son l’influence présumée sur les élections. Le texte s’est également référé à l’émission d’Abby Martin Breaking the set qui n'est plus à l'antenne depuis deux ans.

Lire aussi : Le renseignement américain publie un rapport accusant Moscou (et RT) d’ingérence dans l’élection

«L’ensemble du rapport est désespérant. Un tiers dénigre RT. C’est absolument insensé, ridicule et embarrassant, c’est le moins qu'on puisse dire», a-t-elle dit à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage