Bahreïn : l'opposant Nabil Rajab reste détenu, malgré la décision d'un tribunal de le libérer

- Avec AFP

Bahreïn : l'opposant Nabil Rajab reste détenu, malgré la décision d'un tribunal de le libérer© Mohammed Al-Shaikh Source: AFP
Le militant des droits de l'Homme Nabil Rajab risque 15 ans de prison, notamment pour avoir critiqué la politique étrangère de Bahreïn

Le procureur général du Bahreïn a indiqué que le militant, notamment jugé pour avoir critiqué l'intervention militaire de l'Arabie saoudite et de ses alliés au Yémen, était maintenu en détention malgré une décision judiciaire demandant sa libération.

L'agence de presse officielle du Bahreïn BNA a indiqué que l'opposant chiite Nabil Rajab resterait emprisonné pour une affaire de cybercriminalité liée à la «propagation de fausses informations sur la situation dans le royaume» et ce «jusqu'à ce que l'enquête soit terminée».

Avant que le procureur général n'obtienne le maintien en détention du militant de 52 ans, qui souffre de problèmes de santé, un tribunal du Bahreïn avait ordonné sa libération jusqu'à son procès pour une série de tweets critiquant l'intervention militaire de l'Arabie saoudite et de ses alliés au Yémen, ainsi que la torture dans les prisons. Celui-ci aura lieu le 23 janvier.

Figure de proue de l'opposition chiite, Nabil Rajab, avait de nouveau été arrêté le 13 juin dernier près d'un an après sa libération à la faveur d'une grâce royale pour «raisons de santé».

Défenseur connu des droits de l'Homme, il est poursuivi pour «propagation de fausses nouvelles et de rumeurs en temps de guerre», selon l'acte d'accusation qui se réfère à la guerre au Yémen où le Bahreïn participe à une coalition sous commandement saoudien contre une rébellion chiite.

Nabil Rajab est l'un des animateurs du mouvement de contestation au Bahreïn qui réclame depuis plusieurs années une véritable monarchie constitutionnelle à la dynastie sunnite.

Le petit royaume de Bahreïn, siège de la cinquième Flotte des Etats-Unis, est secoué par des manifestations sporadiques depuis la répression en 2011 de la contestation animée par la majorité chiite.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage