Attaque de Berlin : Anis Amri aurait pris le train en France pour fuir vers Milan

Attaque de Berlin : Anis Amri aurait pris le train en France pour fuir vers Milan
La police italienne inspecte les lieux après la fusillade à Sesto entre la police et l'auteur présumé de l'attaque de Berlin, Anis Amri, photo ©DANIELE BENNATI / AFP

Le suspect numéro un de l'attaque au camion de Berlin n'avait presque rien sur lui, mais la police italienne aurait retrouvé des billets de train de Chambéry à Milan. L'homme le plus recherché d'Europe serait donc bien passé le territoire français.

Selon la presse italienne, des billets de train ont été retrouvés sur le cadavre d'Anis Amri, l'auteur très probable de l'attaque au camion bélier du marché de Noël de Berlin. Ce dernier serait monté à bord d'un train à Chambéry, en Savoie, pour se rendre à Milan, puis de là à Sesto, au nord-est de l'Italie, où il a été abattu lors d'un contrôle policier.

Le tueur n'avait par ailleurs pas de papiers sur lui. «Il n'avait pas sur lui d'autre arme [que celle qu'il a tenté d'utiliser contre les policiers], ni de téléphone portable», a précisé la police italienne. «Une arme chargée et prête à servir»,  qu'il a tenté de saisir dans son sac à dos, a précisé le procureur de Milan. 

C'est par ailleurs l'analyse de ses empreintes digitales, comparées avec celles retrouvées dans le camion, qui ont permis d'identifier le terroriste islamiste avec certitude.

«Il aurait pu perpétrer d'autres attentats», a souligné le ministre de l'Intérieur italien Marco Minniti. Maintenant, la question que se posent les services de police est de savoir si Anis Amri a fui en Italie pour y retrouver un éventuel réseau de soutien.

Lire aussi : L'assaillant du marché de Berlin a été abattu en Italie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales