Journaliste : l’attaque de Louxor montre la volonté de Daesh de frapper les touristes

Le site de l'attaque terroriste près du temple de Kranak à Louxor, en Egypte Source: Reuters
Le site de l'attaque terroriste près du temple de Kranak à Louxor, en Egypte

D’après l’expert Hugh Miles, l’attentat du temple de Karnak en Egypte a probablement été organisé par un groupe affilié à Daesh déjà actif dans le Sinaï, qui a décidé de perfectionner sa stratégie de terreur en frappant directement les touristes.

L’attaque du temple de Karnak de Louxor, qui a fait quatre blessés mercredi en Egypte, n’a encore été officiellement revendiquée par aucune organisation terroriste. Cependant, selon Hugh Miles, journaliste spécialisé sur le Moyen-Orient, le responsable le plus probable est le groupe Ansar Bait al-Maqdis, qui a combattu les militaires égyptiens dans le Sinaï et qui a récemment prêté allégeance à Daesh.

«La raison en est que le gouvernement égyptien a littéralement mené une guerre contre Ansar Bait al-Maqdis ces dernières années, principalement dans le Sinaï», argumente Miles. De plus, ajoute-t-il, «il y a eu plusieurs autres attaques terroristes de même nature et liées au même groupe ces dernières semaines et ces derniers mois».

L’expert mentionne notamment une attaque sur un site de pyramides qui a tué deux officiers de police début juin. Même si l’attentat de Louxor s’inscrit dans une longue série d’attaques terroristes en Egypte, c’est un des rares qui a visé les touristes eux-mêmes. Pour Hugh Miles, cela relève d’un changement de stratégie des terroristes locaux.

«Il n’y avait pas eu d’attaques sur les touristes telles que celle d’aujourd’hui depuis plusieurs années», a constaté Miles, avant d’évoquer l’attentat meurtrier de 1997 qui avait coûté la vie à 62 personnes, majoritairement des touristes, déjà à Louxor. Le site, depuis cette date, était resté relativement paisible.

La nouvelle stratégie d’ Ansar Bait al-Maqdis cherche désormais à déstabiliser le gouvernement par tous les moyens, en visant notamment le secteur très sensible du tourisme. «Il s’agit d’un nouveau coup dur à l’industrie touristique égyptienne qui venait juste de commencer à se rétablir, et c’est un des points faibles des autorités égyptiennes parce qu’elles ont besoin des [touristes] étrangers», a expliqué Miles à RT.

Le groupe Ansar Bait al-Maqdis, rebaptisé Wilayat Sinaï et basé depuis 2001 dans la péninsule du Sinaï, a revendiqué plusieurs attentats dans différentes régions d’Egypte. La plus grande partie de ses attaques, cependant, visaient traditionnellement des responsables politiques et des membres des forces de l’ordre. En novembre 2014, le groupe a prêté allégeance à Daesh (Etat islamique).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales