Des hackers diffusent un appel à la prière musulmane sur une chaîne télévisée israélienne

Des hackers diffusent un appel à la prière musulmane sur une chaîne télévisée israélienne© Kacper Pempel Source: Reuters
Des hackers ont piraté des journaux télévisés en Israël

Alors que le Parlement israélien doit se prononcer sur un projet de loi controversé interdisant aux mosquées le muezzin, des hackers ont piraté deux journaux télévisés israéliens en y diffusant un appel à la prière.

Pendant une trentaine de secondes, les deux principaux journaux télévisés israéliens ont été piratés par des hackers le 6 décembre. Sur la chaîne privée Channel 2, un appel à la prière musulmane a été diffusé, dans ce qui pourrait être une réponse à la proposition de loi au Parlement israélien d'interdire aux mosquées l'appel à la prière par haut-parleurs.

Sur la chaîne Channel 10, des inscriptions en hébreu sont apparues à l'écran, qui proclamaient : «Allah est le plus grand», «punition de Dieu» et «le feu qui embrase les cœurs». Des propos qui semblent faire référence à la vague exceptionnelle d'incendies qui a sévi la semaine passée en Israël et en Cisjordanie.

Selon les médias israéliens, les pirates ont réussi à infiltrer les liaisons satellite des deux chaînes sans s'introduire dans les systèmes informatiques des chaînes elle-mêmes ou du satellite. «C'est une prise de contrôle hostile de la liaison satellite permettant la retransmission télévisé», a déclaré l'autorité de radiodiffusion d'Israël, ajoutant qu'elle considérait cela «comme un acte de sabotage».

Ce n'est pas la première fois que l'Etat hébreu fait face à des hackers. En juillet 2014, un groupe de pirates informatiques partisans du régime syrien avait piraté un compte Twitter de l'armée israélienne durant la guerre entre Israël et les groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza.

Lire aussi : Un ministre israélien ultra-orthodoxe bloque une proposition de loi «anti-muezzin»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.