Deux ambulanciers russes tués dans un bombardement rebelle sur un hôpital mobile à Alep (IMAGES)

Deux ambulanciers russes tués dans un bombardement rebelle sur un hôpital mobile à Alep (IMAGES)
Suivez RT France surTelegram

Deux ambulanciers russes ont été tués dans le bombardement par des rebelles d'un hôpital mobile à Alep. Le ministère de la Défense russe dénonce «la responsabilité des terroristes et de leurs patrons aux Etats-Unis, au Royaume Uni et en France»

Après le décès d'une ambulancière dans les bombardements lundi 5 décembre à midi, un second ambulancier est décédé des suites de ses blessures dans l'après-midi.

«Aujourd'hui, entre 12h20 et 12h30, un centre médical mobile pour civils de la Défense russe à Alep a été attaqué à Alep alors qu'il recevait des patients», a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense russe, Igor Konashenkov à la presse. Outre les deux morts, le bilan fait état d'autre membre de l'équipe médicale grièvement blessé. Plusieurs habitants du quartier ont également été blessés.

L'hôpital se trouvait à Alep-Est, dans un quartier sous contrôle du gouvernement syrien, et recevait de nombreux civils blessés par les bombardements de ces derniers jours, dont un certain nombre d'enfants.

Un journaliste de la chaîne RT en arabe a également été blessé dans la reprise des bombardement alors que les équipes de télévision filmaient la scène.

Le ministère de la Défense russe a condamné l'attaque. «Cela ne fait aucun doute que les ''rebelles d'opposition'' ont conduit cette attaque : ils disposaient des coordonnées exactes de l'hôpital au moment où celui-ci a ouvert», a déclaré Igor Konashenkov. «La responsabilité entière du meurtre de nos équipes soignantes, qui traitaient des enfants à Alep, n'est pas seulement portée par les responsables directs, c'est à dire les rebelles. Ceux qui ont ordonné cette frappe, les chefs de ces terroristes, depuis les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, ont le sang de nos médecins sur les mains», a-t-il ajouté.

Les premières images prises après le bombardement témoignent de l'ampleur des dégâts.

Deux ambulanciers russes tués dans un bombardement rebelle sur un hôpital mobile à Alep (IMAGES)© Lizzie Phelan / Twitter

Deux ambulanciers russes tués dans un bombardement rebelle sur un hôpital mobile à Alep (IMAGES)© Lizzie Phelan / Twitter
Deux ambulanciers russes tués dans un bombardement rebelle sur un hôpital mobile à Alep (IMAGES)© Lizzie Phelan / Twitter

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix