Affrontements dans un camp de réfugiés en Grèce après la mort de deux migrants (VIDEO, IMAGES)

- Avec AFP

Affrontements dans un camp de réfugiés en Grèce après la mort de deux migrants (VIDEO, IMAGES) Source: Reuters
Restes calcinés de la partie du camp dévastée par l'incendie
Suivez RT France surTelegram

De violents affrontements ont éclaté entre migrants et policiers après la mort d'une femme et d'un enfant dans un incendie qui a ravagé le camp de réfugiés de Moria. Des incidents agitent régulièrement les camps de migrants précaires et surpeuplés.

Des migrants ont déclenché un incendie dans le camp de réfugiés de Moria, dans la nuit du 24 au 25 novembre, sur l'île grecque de Lesbos. La mort d'une femme et d'un enfant dans l'incendie de leur tente a déclenché la colère des réfugiés. Ces informations, rapportées par l'AFP, sont issues d'une source policière. 

Auteur: RUPTLY

La femme de 66 ans qui était en train de cuisiner dans une tente a été tuée après l'explosion d'une bonbonne de gaz qui a déclenché un incendie. Un enfant de six ans qui se trouvait devant la tente, grièvement blessé par l'incendie, a succombé à ses blessures. Sa mère et son deuxième enfant, âgé de quatre ans, qui se trouvaient également devant la tente, ont été hospitalisés avec des blessures graves.

Après ce drame, des réfugiés ont mis le feu à l'intérieur du camp, provoquant d'importants dégâts, selon les premières informations de la police. Des affrontements ont alors éclaté, entre réfugiés et policiers, au cours desquels six migrants ont été légèrement blessés.

Le 25 novembre, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a promis de tout faire pour améliorer les conditions de vie dans les camps de réfugiés où les incidents sont récurrents depuis quelques mois.

Près de 16 000 migrants sont entassés dans ces camps situés sur les îles grecques de la mer Egée, alors qu'il n'y a que 7 500 places disponibles. Des incidents graves avaient déjà eu lieu dans le camp de réfugiés de Moria en septembre dernier, quand une partie du camp avait été détruite par un incendie volontaire. Ses 5 000 occupants avaient dû fuir dans la nuit, avant de revenir le lendemain.

Les réfugiés sont bloqués sur les îles grecques après la fermeture des frontières en Europe et la conclusion d'un accord entre Bruxelles et Ankara, en vertu duquel les migrants sont censés être renvoyés en Turquie. Pour éviter cette perspective, la majorité d'entre eux ont demandé l'asile en Grèce, mais la procédure est très longue.

Lire aussi : «Les réfugiés bloqués en Grèce se sentent comme des prisonniers et agissent comme des prisonniers»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix