Jeunes et jolies : une autre beauté ukrainienne nommée haut responsable (PHOTOS)

Jeunes et jolies : une autre beauté ukrainienne nommée haut responsable (PHOTOS)© Facebook
Anna Kalynchouk

En Ukraine, pour occuper un poste à responsabilité dans l'administration, on pourrait croire qu'il suffit d'être jeune et belle. La dernière nomination du ministre ukrainien de la Justice en est une illustration qui vient prolonger une longue liste.

Le ministre ukrainien de la Justice a nommé Anna Kalynchouk, 23 ans et récemment diplômée en droit, à la tête du département de lustration. Ce terme se réfère à l’Euromaïdan et au coup d’Etat de février 2014. Il était l'une des revendications clés des manifestations antigouvernementales de l'époque. La «lustration» est un procédé qui interdit à tout fonctionnaire ayant travaillé sous l’administration du président Viktor Ianoukovitch pendant plus d’une année et qui n’a pas démissionné de lui-même entre le 25 février 2010 et le 22 février 2014 de retrouver un poste au sein de l’administration ukrainienne pendant une période de cinq à dix ans. 

Reste que la nomination d'Anna Kalynchouk, même si elle a stimulé des discussions sur les réseaux sociaux, n'est pas une première en Ukraine. Le ministre de la Justice s’est tout de même pressé de rassurer les Ukrainiens sur le fait Anna Kalynchouk méritait sa nomination. De son côte, la jeune fille s’est justifiée : «Ma page [sur les réseaux sociaux] est consultée jusqu'à l'année 2013… Il serait naïf d’espérer que quelqu’un écrira sur moi quelque chose de bon, les actualités ukrainiennes ont toujours été biaisées.»

Lire aussi : La diffusion de photos dénudées plongent une vice-ministre ukrainienne de 24 ans dans la tourmente

© Facebook

Sa nomination intervient quelques jours seulement après une autre nomination hautement médiatisée. La semaine dernière, le ministre ukrainien de l’Intérieur, Arsen Avakov, avait nommé au poste de vice-ministre de l'Intégration, une fille de 24 ans prénommée Anastassia Deeva. Il a été accusé de promouvoir sa protégée qui avait posté des photos d'elle dénudée sur les réseaux sociaux.

© Capture d'écran Twitter @zhelezniy_felix
L'une des photos «topless» de la ministre Anastasia Deeva découvertes sur les réseaux sociaux

On a beau accuser le gouvernement ukrainien de vouloir s'entourer de jeunes filles en fleurs, à regarder l'histoire récente de l'Ukraine, le peuple aurait vraisemblablement un petit penchant pour les jeunes responsables politiques de sexe féminin.

Zlata Ognevich

La chanteuse Zlata Ognevich a été élue au parlement ukrainien à l’âge de 28 ans en 2014. Un an après, le Parlement a suspendu son mandat.

© Facebook

Renata Mois Siman

En 2015, Renata de 25 ans a été nommée directrice du département des liens du commerce intérieur dans la région de Transcarpathie.

© Facebook

Tatiana Donets

Tatiana a été nommée aide d’un député à l’âge de 18 ans en 1998. A l'heure actuelle, elle est elle-même députée du parti Front populaire.

© Facebook

Yulia Marushevska

A l’âge de 27 ans, la jeune femme a déjà occupé un nombre impressionnant de postes importants. Elle a été adjointe du gouverneur de la région d’Odessa, Mikheil Saakachvili, et chef des douanes de la même région.

© Wikipédia

Darina Ledovskikh

Elle a failli devenir le plus jeune député de l’histoire ukrainienne à l’âge de 23 ans en 2014, mais a refusé son mandat au dernier moment.

© Facebook

Alena Kocheleva

La jeune fille de 26 ans siège actuellement au Parlement ukrainien.

© Facebook

Anna Pentcheva

Cet ancien mannequin a posé dénudée dans les pages du magazine pour hommes Maxim. Cela ne l'a pas empêché de devenir la responsable pour la presse du ministère de l’Intérieur de la région d’Odessa à 28 ans en 2015.

© VKontakte

Valéria Egorova

A 22 ans, Valéria était déjà aide d’un député ukrainien.    

 

© Facebook

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales