La diffusion de photos dénudées plongent une vice-ministre ukrainienne de 24 ans dans la tourmente

La diffusion de photos dénudées plongent une vice-ministre ukrainienne de 24 ans dans la tourmente© Capture d'écran Twitter, @zhelezniy_felix
L'une des photos «topless» de la ministre Anastasia Deeva découvertes sur les réseaux sociaux

La diffusion de photographies «topless» d'Anastasia Deeva, nouvelle vice-ministre ukrainienne de l'Intégration européenne, a soulevé des interrogations sur la pertinence de sa nomination. Son collègue de l'Intérieur a énergiquement pris sa défense.

«Une étudiante n'a-t-elle pas le droit de prendre des photos privées ? [Penser le contraire], c'est être fanatique ou asexué, ou c'est faire de la morale sur ses habits éclatants ou ses formes nues.» C'est en ces termes que le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, a tenté de défendre la crédibilité de sa collègue Anastasia Deeva, nommée vice-ministre chargée de l'Intégration européenne le 10 novembre, rapporte le journal britannique The Independant.

Agée seulement de 24 ans, ce nouveau membre du gouvernement fait l'objet de toutes les attentions en Ukraine, depuis que des photographies d'elle dénudée et dans des poses suggestives, prises alors qu'elle était encore étudiante, ont été exhumées des réseaux sociaux...

Des clichés qui remettent en cause, aux yeux d'une partie des Ukrainiens, la capacité de la jeune femme à assumer des responsabilités au sein de l'exécutif. «Sa nomination a été [...] sujette à un grand nombre d'entretiens et de vérifications», a tenté de rassurer Arsen Avakov sur Facebook. Ce dernier a également tenu à souligner qu'Anastasia Deeva bénéficiait d'un excellent parcours universitaire et parlait couramment l'anglais et le français. «Je suis sûr qu'elle réussira», a-t-il ajouté.

Reste à savoir si de tels clichés sont en mesure d'avoir un quelconque impact sur les relations entre l'Union européenne et Kiev, que la vice-ministre est censée renforcer...

Lire aussi : Ukraine : quand la paranoïa vis-à-vis de la Russie conduit au pugilat entre parlementaires (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales