Vers le retour des bases militaires russes au Viêt Nam et à Cuba ?

Vers le retour des bases militaires russes au Viêt Nam et à Cuba ?© Andrew Winning Source: Reuters
La base militaire russe à Lourdes, à Cuba, en 2000

Même si la Russie ne négocie pas officiellement la réouverture de ses bases militaires à Cuba et au Viêt Nam, ce dossier est évoqué lors des visites de délégations militaires et civiles, a annoncé un responsable du ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense examine les questions du retour possible de bases militaires russes à Cuba et au Viêt Nam, où des bases soviétiques existaient déjà, a fait savoir le vice-ministre de la Défense Nikolaï Pankov à l’agence de presse RIA Novosti. «La Russie ne mène pas de tels pourparlers, le ministère russe des Affaires étrangères n’en parle pas non plus officiellement. Mais cela ne signifie pas que le sujet n'est pas évoqué lors du séjour des délégations militaires et civiles russes à Cuba et au Viêt Nam», a-t-il déclaré.

Lire aussi : Le ministère de la Défense russe «réfléchit» à un retour de bases militaires à Cuba et au Vietnam

Le haut responsable a reconnu que la Russie, ainsi que Cuba et le Viêt Nam étaient «nostalgiques» des anciennes bases militaires, mais a ajouté qu’il fallait non seulement prendre en compte les avantages, mais aussi les risques. Ainsi, ces structures militaires ne doivent pas se retrouver «otages» d'un changement de la situation politique dans le pays ou dans la région, a-t-il souligné.

A l’époque de l’Union soviétique, des bases militaires avaient été implantées à Cuba et au Viêt Nam. A Lourdes, près de La Havane, le centre soviétique de surveillance radio-électronique avait commencé à fonctionner en 1967. Il se trouvait à seulement 250 kilomètres des côtes américaines. En 2001, Vladimir Poutine a annoncé la liquidation de la base pour des raisons économiques et en août 2002 tout le contingent russe l'avait quittée.

Quant au Viêt Nam, la base de Cam Ranh avait été utilisée par la flotte soviétique puis russe entre 1979 et 2001. Mais depuis 2004, des navires de guerre russes peuvent à nouveau utiliser le port et depuis 2014, l'aérodrome de Cam Ranh sert au stationnement d'avions ravitailleurs russes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.