Syrie : sept enfants tués par des tirs rebelles dans l'ouest d'Alep

Syrie : sept enfants tués par des tirs rebelles dans l'ouest d'Alep© Abdalrhman Ismail Source: Reuters
Conséquences des bombardements à Alep

Les jours de suivent et se ressemblent à Alep. Au moins sept enfants ont été tués par des tirs rebelles sur les quartiers gouvernementaux de la métropole syrienne, selon les médias officiels.

La télévision d'Etat a dans un premier temps rapporté la mort de dix personnes, mais l'agence officielle Sana a par la suite précisé que le bilan total était de huit morts, sept enfants et une femme.

Au moins 32 autres personnes ont été blessées dans ces tirs sur le quartier de Fourqane, dans la partie occidentale d'Alep.

Des groupes djihadistes prennent pour cible les zones résidentielles de l’ouest d’Alep presque chaque jour, tandis que les troupes gouvernementales essayent de reconquérir cette partie de la ville devenue le bastion des terroristes.

L’Occident accuse Moscou et Damas d’avoir provoqué des pertes civiles, sans présenter de preuves, mais n'évoque pas les atrocités commises par les membres de l’opposition dite «modérée».  

Pourtant, plus de 200 000 civils sont otages des djihadistes dans la partie ouest de la ville. Début novembre, Damas et Moscou avaient déclaré avoir cessé leurs frappes contre les terroristes pour laisser les civils quitter la ville via des corridors humanitaires. Mais les terroristes, qui utilisent les civils comme boucliers humains contre les frappes gouvernementales, les ont empêché de quitter les quartiers concernés.

Lire aussi : Moscou : les raids aériens depuis le porte-avions Amiral Kouznetsov tuent 30 djihadistes en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.