Deux poids deux mesures : Israël bombarde Gaza en réponse à deux tirs de roquette

Avion F-16 de l'armée israélienne Source: Reuters
Avion F-16 de l'armée israélienne

Plusieurs explosions ont retenti dans la bande de Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi alors que de multiples avions israéliens survolaient la zone. Les bombardements font suite à deux missiles lancés depuis Gaza mercredi en direction d’Israël.

Au moins trois grandes explosions ont secoué Gaza, après quoi Twitter a été inondé de messages d’habitants se réveillant aux sons des tirs aériens et des avions F-16 survolant la zone.

Des frappes ont eu lieu à l’ouest de la bande, près de Maqousi Towers. Les tirs ont aussi visé des camps d’entraînement des Brigades Ezzedeen al-Qassam de la branche armée du Hamas dans les villes de Gaza et Khan Younès.

Aucun bilan des victimes n’a encore été publié.

Plus tôt dans la journée de mercredi, deux missiles ont été tirés de Gaza en direction d’Israël. Cependant, ce n’est pas le Hamas, mais la Brigade Omar al-Farouq, son rival salafiste pro-EI dans la région, qui a revendiqué la responsabilité de l’attaque.

«Nous continuons de mener le djihad contre les Juifs», a dit le groupe cité par Reuters en ajoutant que les missiles ont été tirés en représailles pour le meurtre d’un partisan de l’Etat islamique par le Hamas.

Le communiqué de Tsahal (forces armées israéliennes) cité par Haaretz a mis la faute sur le compte du Hamas pour les roquettes tirées mercredi. Les avions de l’armée de l’air israélienne, selon le communiqué, ont répondu par des frappes sur trois «infrastructures terroristes» - c’est-à-dire des bases militaires du Hamas - dans la bande de Gaza.

Le magazine a rapporté que le quartier général du Hamas à Gaza a été évacué avant les tirs. Le groupe nie catégoriquement avoir tiré les roquettes. Le Hamas a pointé du doigt les salafistes qu’il accuse de provoquer un nouveau conflit à Gaza. Les forces du Hamas avaient récemment revendiqué l’élimination d’un chef salafiste qui planifiait des attaques conte l’organisation palestinienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales