Alexanderplatz, la porte de Brandebourg et le Bundestag seraient dans le viseur de Daesh

Alexanderplatz, la porte de Brandebourg et le Bundestag seraient dans le viseur de Daesh© Fabrizio Bensch Source: Reuters
La Porte de Brandebourg à Berlin

La justice allemande a rapporté que l'Etat islamique avait repéré les lieux touristiques populaires de la capitale allemande grâce aux informations transmises par l'un de ses partisans. Le suspect, arrêté en mars, était aussi un recruteur de Daesh.

La Cour fédérale de justice a révélé le jeudi 10 novembre qu'un jeune Syrien de 19 ans, suspecté d'être un militant de l'Etat islamique et arrêté en mars 2016, avait repéré les lieux touristiques les plus populaires de Berlin en vue d'attentats terroristes.  

Le suspect, identifié comme Shaas al-M. avait repéré et «choisi» en février Alexanderplatz, au centre de Berlin, ainsi que la Porte de Brandebourg et les alentours du parlement fédéral allemand, le Bundestag.  

Selon la justice allemande, Shaas al-M. a opéré ces repérages pour le compte de l'organisation terroriste Daesh. En relation avec un contact en Syrie, il a notamment transmis des informations détaillées concernant les bus de touristes, ainsi que des chiffres sur le nombre de personnes présentes sur les sites touristiques en fonction des heures d'affluence.

Les procureurs allemands ont indiqué que le suspect avait rejoint l'Etat islamique dans son village natal syrien en 2013 et avait suivi une formation militaire avant d'être affecté à des missions de garde par le groupe terroriste. Il a ensuite voyagé jusqu'en Allemagne pendant l'été 2015 en se faisant passer pour un demandeur d'asile. L'homme aurait également occupé la fonction de recruteur pour l'Etat islamique.

D'après le document expliquant la décision de la justice allemande d'approfondir l'enquête, l'individu avait prévu de réaliser lui-même une attaque terroriste en compagnie de deux autres hommes, dont personne jusqu'à présent ne connaît l'identité. 

Ces informations ont été révélées par la justice allemande deux jours après l'arrestation de cinq personnes soupçonnées d'avoir organisé un «réseau salafiste-djihadiste» dans le pays. 

Plusieurs attaques islamistes ont été perpétrées en Allemagne cet été par des personnes isolées, notamment des demandeurs d'asile arrivés lors de l'afflux migratoire de 2015. 

Lire aussi : Terrorisme, montée des extrêmes, les Allemands plus inquiets que jamais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.