Pour Barack Obama, les Etats-Unis constituent «la nation indispensable au monde»

Pour Barack Obama, les Etats-Unis constituent «la nation indispensable au monde»© Real Time with Bill Maher / Capture d'écran YouTube
Le président américain Barack Obama

A quelques jours de l'échéance présidentielle, le chef d'Etat a loué l'implication de l'Amérique dans les affaires du monde, défendant la nécessité d'un budget militaire massif et invoquant le rôle exceptionnel et bienfaisant de son pays.

«Aussi imparfaite que puisse être notre politique étrangère, [...] les Etats-Unis constituent la nation indispensable au monde», a lancé le président américain Barack Obama, sur le plateau d'un show télévisé de la chaîne HBO, vendredi 4 novembre.

Interrogé notamment sur l'héritage qu'il laissera à son successeur en matière de politique étrangère, l'actuel locataire de la Maison-Blanche a défendu la nécessité d'un budget important dédié à la Défense et une implication de l'armée américaine dans le monde. «Les Etats-Unis disposent de la plus importante puissance militaire sur Terre [...] et celle-ci nous aide à surveiller le comportement de quelques mauvaises personnes», a déclaré avec fierté le président américain, après que son interlocuteur, le présentateur Bill Maher, lui a demandé s'il était bien nécessaire pour les Etats-Unis de consacrer chaque année 600 milliards de dollars à son armée.

Reconnaissant qu'un interventionnisme à tout-va n'était pas toujours avisé, celui qui s'apprête à abandonner son siège de chef d'Etat a néanmoins souligné le caractère bénéfique que pouvait avoir parfois, selon lui, les opérations d'ingérence dans les affaires intérieures des pays étrangers : «Il est des cas où notre intervention crée la différence, mais dans de plus nombreux autres cas, les conséquences imprévues d'une intervention peuvent susciter de nombreux problèmes.»

Lire aussi : Quand Obama s'inquiète de l'usage meurtrier des drones que pourraient en faire ses successeurs

«Nous faisons beaucoup de bien de par le monde»

Perpétuant une tradition solidement ancrée parmi les dirigeants américains, le président démocrate a présenté les Etats-Unis comme un phare de la démocratie et des valeurs humanistes sur le globe, œuvrant contre «les emprisonnements de journalistes et les meurtres des défenseurs des droits de l'Homme» et assurant que les personnes vivant dans la misère trouvent accès à la nourriture et à une aide médicale.

«Nos valeurs et nos idées comptent réellement. Nous faisons beaucoup de bien de par le monde. Certaines de nos actions sont peut-être inefficaces ou imparfaites, mais il y a de nombreuses réalisations dont nous pouvons être fiers», a insisté Barack Obama, à quelques jours de l'élection présidentielle américaine, dont l'issue sera déterminante pour l'orientation de la politique étrangère – la candidate Démocrate Hillary Clinton prônant un interventionnisme décomplexé de Washington, à l'inverse de son rival républicain, Donald Trump, qui prend ses distances avec le discours traditionnel du «Manifest Destiny» (destinée manifeste) américain.

Lire aussi : Armer les rebelles syriens contre l'aviation russe : le nouveau plan de l'administration Obama ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.