Le commissaire européen Oettinger s'«excuse» après avoir qualifié les Chinois de «bridés»

- Avec AFP

Le commissaire européen Oettinger s'«excuse» après avoir qualifié les Chinois de «bridés»© Francois Lenoir Source: Reuters
Le commissaire européen allemand Günther Oettinger

Le commissaire européen Günther Oettinger s'est «excusé» le 3 novembre dans un communiqué pour ses propos controversés, notamment sur les Chinois, tenus fin octobre à Hambourg, qui ont provoqué un tollé en Allemagne et des critiques de Pékin.

«Je voudrais m'excuser pour toute remarque qui n'était pas aussi respectueuse qu'elle aurait dû», a écrit Günther Oettinger, commissaire européen allemand, plusieurs jours après avoir utilisé le terme péjoratif de «bridés» pour décrire les Chinois. Son intervention devant des chefs d'entreprises avait été filmée par un participant et diffusée sur internet.

«J'ai eu le temps de réfléchir à mon discours, et je vois maintenant que les mots que j'ai utilisés ont créé du ressentiment et ont même pu blesser des gens», a noté le commissaire. «Cela n'était pas mon intention» a-t-il précisé.

Lors d'une conférence de presse tenue le 2 novembre, il avait pourtant déclaré à un journaliste qu'il n'y avait «pas de raison pour laquelle s'excuser».

Il avait aussi expliqué au journal Die Welt qu'il s'agissait d'une «expression familière qui ne se voulait en aucun cas un manque de respect vis-à-vis de la Chine».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hua Chunying avait réagi aux propos xénophobes du commissaire européen lors d'une conférence de presse qui s'est tenue le 2 novembre en affirmant : «Cette remarque révèle un sentiment de supériorité déroutant enraciné dans certains hommes politiques occidentaux.»

Dans ce même discours, Günther Oettinger, membre du parti bavarois CSU, a non seulement égratigné les Chinois, mais aussi les femmes, le mariage homosexuel, ou encore l'ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder.

Il s'en était également pris à la Wallonie, région francophone belge dont les exigences de clarté sur l'accord de libre-échange UE-Canada ont retardé de quelques jours la signature de ce dernier.

Lire aussi : Un commissaire européen traite les Chinois de «bridés» et redoute que le mariage gay lui soit imposé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.