Savtchenko à Moscou pour soutenir des nationalistes ukrainiens accusés d'avoir tué 30 militaires

Savtchenko à Moscou pour soutenir des nationalistes ukrainiens accusés d'avoir tué 30 militaires Source: Sputnik

La nationaliste ukrainienne Nadejda Savtchenko, qui a été graciée par Vladimir Poutine, est arrivée dans la capitale russe pour apporter son soutien à ses compatriotes Nikolaï Karpouk et Stanislav Klyk qui y sont accusés d’assassinat.

Le 26 octobre, l’ancienne militaire ukrainienne condamnée en Russie pour crimes de guerre puis graciée et actuelle députée de la Rada, Nadejda Savtchenko, est arrivée à Moscou. Elle a fait part de son intention de se rendre au tribunal qui doit vérifier la légitimité de la décision en date du 26 mai dernier et selon laquelle deux Ukrainiens, Nikolaï Karpouk et Stanislav Klyk, avaient été reconnus coupable d’avoir tué au moins 30 militaires russes pendant la guerre de Tchétchénie en 1994-1995.

Les deux hommes, selon la cour, étaient membres d'un groupe armé nationaliste qui s'en était pris aux troupes russes à Grozny, en particulier dans le quartier de «la Minute» et devant le palais présidentiel. Ils ont été condamnés à une peine de prison de 20 et 22 ans respectivement.

Nadejda Savtchenko, pilote de l’armée ukrainienne, avait été condamnée en mars dernier par le tribunal de la région de Rostov-sur-le-Don à 22 ans d’emprisonnement pour complicité dans le meurtre de deux journalistes russes en 2014 «pour des raisons politiques», et pour avoir franchi la frontière russe de manière illégale. Le jour du jugement, elle avait déjà passé un an et huit mois en détention provisoire, ce qui avait été pris en compte dans le calcul de sa peine.

Deux mois plus tard, le 25 mai, Vladimir Poutine l’avait graciée, et elle avait pu ainsi rejoindre l'Ukraine. Deux citoyens russes, Alexandre Alexandrov et Evgueni Erofeïev, avaient en retour reçu la possibilité de regagner la Russie. Après être partis en tant que volontaires soutenir les milices populaires de Lougansk, ils avaient été arrêtés par les forces ukrainiennes et condamnés à 14 ans de prison pour «activités terroristes».

Lire aussi : Nadezhda Savtchenko jugée responsable de la mort de journalistes russes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»