Syrie : Washington annonce «préparer le terrain» pour une offensive à Raqqa, et exclut la Russie

Syrie : Washington annonce «préparer le terrain» pour une offensive à Raqqa, et exclut la Russie© Khalil Ashawi Source: Reuters
Les troupes américaines se préparent à l'offensive en Syrie
Suivez RT France surTelegram

Le Pentagone a annoncé qu’il s’apprêtait à mettre en œuvre un plan de reconquête du bastion de Daesh en Syrie, Raqqa, tout en soulignant que Moscou, qui intervient contre le groupe terroriste sur invitation de Damas, n’y était pas convié.

«Nous avons déjà commencé à préparer le terrain pour débuter l’isolement de Raqqa», capitale de facto de l’Etat islamique en Syrie, a déclaré le secrétaire américain de la Défense Ashton Carter au cours d’une conférence de presse à Paris avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, sans fournir de calendrier précis.

Indiquant que l'opération «se chevaucherait» avec l'offensive menée contre Daesh à Mossoul, en Irak, le chef du Pentagone a précisé que le contingent serait composé de «forces locales compétentes et déterminées que nous [les Etats-Unis] identifierons et habiliterons».

Il a ensuite ajouté que la défaite de Daesh, qui compte entre 3 000 et 4 000 combattant à Raqqa, ne pouvait être l’œuvre de combattants étrangers, mais qu’elle pouvait «seulement être obtenue par des Syriens habilités par [les Etats-Unis]».

Alors que Moscou intervient militairement contre l’organisation terroriste aux côtés des forces syriennes, répondant à l’invitation officielle du président Bachar el-Assad, Ashton Carter a précisé : «La Russie ne fait pas partie de notre plan [pour reconquérir] Raqqa».

Le gouvernement de Syrie n’a pour l’heure pas réagi à l’annonce du plan du Pentagone, même s’il a condamné à plusieurs reprises la coalition menée par les Etats-Unis, l’accusant de violer la souveraineté syrienne.

La coalition menée par Washington effectue des bombardements sur Raqqa depuis 2014, sans disposer d’un mandat des Nations unies l’autorisant à mener des opérations en Syrie.

Lire aussi : François Hollande appelle à anticiper les conséquences de la chute de Mossoul

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix