Mossoul : l’armée irakienne accusée de torture d'enfants dans des vidéos (IMAGES CHOC)

Mossoul : l’armée irakienne accusée de torture d'enfants dans des vidéos (IMAGES CHOC)© Capture d'écran Twitter

Engagée dans l’offensive pour reprendre Mossoul des griffes de Daesh, l’armée irakienne fait face à des accusations de torture sur des civils et des enfants, alors que des vidéos dérangeantes, non-authentifiées, ont fait leur apparition sur la toile.

Plusieurs vidéos, dont l’authenticité n’a pour l’heure pas été prouvée, sont apparues sur internet, montrant des présumés civils et enfants de Mossoul être torturés par des soldats irakiens et des combattants alliés, actuellement engagés dans la reprise de la ville du nord de l’Irak des mains des djihadistes.

ATTENTION, LES IMAGES QUI SUIVENT PEUVENT FORTEMENT HEURTER LA SENSIBILITE

L’une de celles-ci, diffusée sur Twitter, montre un jeune garçon entouré de soldats, être frappé avec un marteau au niveau du genou avant de recevoir une dalle de béton en plein visage.

D’autres images récemment apparues sur les réseaux sociaux montrent un jeune homme, menotté à l’arrière d’un camion et le visage en sang, être frappé à la tête à plusieurs reprises avec un fusil.

«Combien de personnes étaient avec toi ? 14 ? D’où veniez-vous ?», demanderaient les soldats au garçon, selon la traduction donnée par le site d’information britannique du Daily Mail.

Enfin, une autre vidéo, rapportée par l’organisation de veille médiatique Middle East Monitor, montre un enfant battu par des soldats, qui lui demandent si lui ou des membres de sa famille font partie de Daesh. «Tais-toi ou je te tue», lui lancerait l’un des soldats alors que le garçon hurle de douleur, selon l’organisation.

Plus tôt dans la semaine, l’ONG de défense des droits de l’homme Amnesty International avait publié un rapport intitulé Punis pour les crimes de Daesh, dans lequel elle accuse les autorités irakiennes de commettre des «attaques brutales de revanche» dans la région disputée aux djihadistes.

L’organisation avait en outre mis en garde les civils pris entre deux feux dans la bataille de Mossoul, engagée le 17 octobre par l’armée irakienne et ses alliés occidentaux pour reprendre la ville du nord du pays.

L'offensive, qui devrait durer de longues semaines, est la plus importante opération lancée par les forces irakiennes depuis l’invasion du pays par les Etats-Unis en 2003. Les forces kurdes des Peshmerga et l’armée américaine assistent les soldats irakiens dans cette tâche.

L’organisation terroriste Daesh, qui a fait de Mossoul son quartier général en Irak, a régulièrement commis des actes de tortures et des exécutions sommaires à l’encontre de ses opposants, allant parfois jusqu’à utiliser des enfants pour effectuer ces sordides besognes.

Lire aussi : Face à la désertion de nombreux combattants, l’Etat islamique recrute de plus en plus d’enfants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.