Allemagne : 8 000 opposants au mouvement Pegida ont défilé à Dresde

Photo d'archive : Dresde, août 2015, des opposants manifestent dans la rue contre le mouvement Pegida Source: AFP
Photo d'archive : Dresde, août 2015, des opposants manifestent dans la rue contre le mouvement Pegida

Les opposants à Pegida, le mouvement contre l'islamisation de l'Allemagne, ont défilé dans les rues de Dresde les dimanche 16 octobre et lundi 17 octobre. L'accueil des migrants en Allemagne continue d'exacerber les tensions politiques.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé le lundi 16 octobre contre Pegida, le mouvement des «Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident».

Présent à la manifestation, Dirk Hilbert, le maire de Dresde (Saxe) a pris la parole en appelant la foule à ne pas laisser la réputation de la ville se dégrader à cause de Pegida et des sentiments xénophobes et islamophobes.

«Pas question que Dresde soit prise en otage par un mouvement comme Pegida», a-il expliqué à une chaîne de télévision locale

Une contre-manifestation organisée le même jour par les partisans de Pegida a rassemblé plusieurs centaines de personnes sans qu'il y ait de heurts à déplorer. Les deux manifestations ont eu lieu de manière séparées, l'une devant l'Université de Dresde et l'autre devant la gare de Neustadt.

Un jour avant la marche de ses détracteurs, le dimanche 16 octobre, Pegida a réussi - selon les estimations du groupe de recherche indépendant Durchgezählt - à réunir entre 6 500 et 8 500 personnes dans la rue pour célébrer le second anniversaire du mouvement allemand opposé à l'immigration.

Brandissant des banderoles où étaient inscrits des slogans tels que «Réfugiés pas bienvenus», les manifestants ont chanté «Merkel doit partir», et ont protesté contre l'arrivée l'année précédente en Allemagne de près de 900 000 demandeurs d'asile. 

Le second anniversaire de la création de Pegida a réuni cependant moins de monde qu'il y a un an. En 2015, ils étaient deux fois plus nombreux à la même date. Entre 15 000 et 20 000 personnes avaient alors protesté contre la décision de la chancelière Angela Merkel en faveur de l'accueil des migrants fuyant la Syrie.

Moins attractif mais toujours présent, Pegida perdure dans le temps

Les «Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident» (Pegida) ont lancé leur mouvement à l'automne 2014 par des manifestations anti-immigrés organisées tous les lundis soir à Dresde. Ils réfléchissent désormais à transformer le mouvement en parti politique.

En janvier 2015, Pegida avait rassemblé 25 000 de ses sympathisants à l'une de ses marches. Mais ce nombre a ensuite décliné après des propos jugés racistes de son fondateur, Lutz Bachmann, et la publication dans la presse d'un selfie où il arborait une moustache d'Hitler. Le mouvement fait également face à plusieurs enquêtes judiciaires pour incitation à la haine.

La Saxe est devenue de fait un bastion des mobilisations anti-migrants. C'est dans sa capitale, Dresde, qu'est né et s'est développé le mouvement contre l'islamisation de l'Allemagne.

La politique officielle d'accueil des migrants a fait de l'Allemagne une des destinations les plus importantes pour les réfugiés. La plupart des migrants fuient des zones ravagées par la guerre en Afrique et au Moyen-Orient, en particulier en Syrie.

Lire aussi : «Merkel doit partir !» : des centaines d'Allemands réunis à Dresde pour la fête nationale (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales