Pour l'ECRI, la presse britannique doit cesser d'insister sur la religion des terroristes musulmans

Deux terroristes présumés de l'Etat islamique cachent leur visage avant leur procès en Allemagne© Pool Source: Reuters
Deux terroristes présumés de l'Etat islamique cachent leur visage avant leur procès en Allemagne

Dans un rapport, une commission du Conseil de l'Europe demande à la presse du Royaume-Uni de ne pas alimenter la stigmatisation des musulmans et de cesser d'insister sur l'implication de l'islam dans les motivations des terroristes islamistes.

Le discours de haine continue d'être «un grave problème dans la presse populaire» et «les propos haineux en ligne, ciblés notamment sur les musulmans étaient en pleine expansion depuis 2013», estime la Commission Européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), dans un rapport de 91 pages qui rend compte de la situation dans le pays au 17 mars 2016.

Le rapport adresse au gouvernement britannique 23 recommandations, en appelant notamment les médias britanniques à ne plus mentionner la confession des terroristes musulmans afin de ne pas stigmatiser cette communauté.

Le Conseil de l'Europe indique : «L’ECRI considère que, étant donné que les musulmans sont de plus en plus exposés au vu des attaques terroristes de l’Etat islamique dans le monde, alimenter les préjugés sur les musulmans est un manque de respect, pas seulement pour la dignité de la grande majorité des musulmans au Royaume-Uni, mais aussi pour leur sécurité. Dans ce contexte, une étude récente de l’université de Teeside révèle que lorsque les médias soulignent les origines musulmanes de ceux accomplissant des attaques terroristes, et y consacre une partie importante de leur couverture médiatique, les conséquences violentes pour les musulmans sont plus grandes que dans les cas où les motivations des terroristes sont minimisées ou mises de côté par des explications alternatives.»

«Ces recommandations feront l'objet d’un suivi de l’ECRI dans deux ans», précise l'organe.

Dans ce cinquième rapport sur le Royaume-Uni, l’ECRI relève qu'«un nombre particulièrement élevé d'incidents violents à caractère raciste» se sont produits en 2013. 

Composé d’experts indépendants, l’ECRI est l'organe de protection des droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, chargé du suivi des problèmes de racisme, de xénophobie, d'antisémitisme, d'intolérance et de discrimination.

Lire aussi : La justice japonaise valide la surveillance des musulmans dans le pays

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales