Jordanie : le roi Abdallah II charge le Premier ministre de former un nouveau gouvernement

Hani al-Mulki, Premier ministre jordanien.© YOUSEF ALLAN / Jordanian Royal Palace Source: AFP
Hani al-Mulki, Premier ministre jordanien.

Conséquence des élections parlementaires de la semaine précédente, le Premier ministre Hani al-Mulki a présenté sa démission au souverain de Jordanie, le 25 septembre. Il retrouvera son poste après avoir formé une nouvelle équipe ministérielle.

Le roi Abdallah II de Jordanie a demandé au Premier ministre Hani al-Mulki de former un nouveau gouvernement, après avoir accepté sa démission, a rapporté à l'agence Reuters une source officielle jordanienne, dimanche 25 septembre. Il s'agit de formalités faisant suite aux élections parlementaires du mardi 20 septembre.

Elu en mai dernier puis chargé de préparer de nouvelles élections, Hani al-Mulki devrait diriger un gouvernement d'intérim jusqu'à la formation d'une nouvelle équipe, la semaine prochaine, a fait savoir la même source. Il conservera son poste de Premier ministre.

L'annonce de la démission du chef du gouvernement survient le jour même du meurtre de l'écrivain Nahed Hattar, devant un tribunal d'Amman où il était jugé pour avoir publié une caricature considérée offensante à l'égard de l'islam.

Lire aussi : Jordanie : la religion ne sera plus précisée sur les cartes d'identité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales