Yémen : la coalition menée par l'Arabie Saoudite tue au moins 20 civils dans de nouvelles frappes

- Avec AFP

Un blessé lors de la frappe sur Hodeida © Capture d'écran Twitter
Un blessé lors de la frappe sur Hodeida

Au moins 20 civils ont été tués dans la soirée du 21 septembre dans des raids aériens de la coalition sous commandement saoudien contre un quartier de la ville de Hodeida (ouest), contrôlée par les rebelles Houthis.

Les raids meurtiers menés par l'Arabie Saoudite ont visé le quartier appelé «Souq al-Hounoud» quelques heures après la célébration dans la ville par les Houthis du deuxième anniversaire de la prise de la capitale yéménite Sanaa, selon des sources concordantes.

Le quartier a été «probablement visé par erreur», a reconnu, sous couvert d'anonymat, un responsable du gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par l'Arabie saoudite. Parallèlement, des avions de la coalition arabe ont visé une résidence présidentielle, toujours dans la ville de Hodeida, selon ce responsable.

L'agence Saba, contrôlée par les rebelles, a fait état d'une série de raids sur la ville affirmant que des civils avaient été tués et blessés mais sans donner de bilan précis. Le directeur d'un des hôpitaux de la ville ayant accueilli les victimes a fait état de 12 morts et de 30 blessés admis dans son établissement.

Lire aussi : Le sénat américain autorise des ventes d'armes d'1 milliard de dollars à l'Arabie saoudite

Attention, ces images peuvent choquer

Le docteur Khaled Souhaïl, qui dirige l'hôpital al-Thawra, a déclaré à des médias yéménites que les corps de quatre femmes et de huit hommes avaient été transférés vers son établissement et que 30 blessés y avaient été admis.

Depuis le début de son intervention au Yémen en mars 2015, la coalition sous commandement saoudien a été régulièrement accusée de «bavures» par des organisations de défense des droits de l'homme. Le conflit a fait plus de 6 600 morts, dont près de la moitié de civils, selon les Nations unies.

Lire aussi : Un tiers des frappes saoudiennes au Yémen ont visé des cibles civiles, selon un rapport britannique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales