La justice italienne classe la plainte pour blanchiment d’argent contre un des fils d’Erdogan

Bilal Erdogan avec sa femme© Murad Sezer Source: Reuters
Bilal Erdogan avec sa femme

Le parquet italien a terminé son enquête contre Bilal Erdogan, fils du président turc Recep Tayyip Erdogan. Il n'a pas donné suite aux accusations de blanchiment d’argent pesant contre lui en Italie. Un juge doit encore confirmer cette décision.

Quelques semaines après que Recep Tayyip Erdogan s’est plaint que le système judiciaire italien abusait, dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent ouverte dans la péninsule à l'encontre de son fils cadet Bilal, des procureurs italiens ont décidé de classer l'affaire sans suites.

«L’Italie doit prêter attention à la mafia et pas à mon fils», a déclaré le président turc, ajoutant que l’arrestation de Bilal pourrait «causer des problèmes pour les relations avec l’Italie».

L’enquête contre Bilal Erdogan avait été ouverte en février dernier par le parquet de Bologne à la suite d'une plainte déposée par un entrepreneur turc, Murat Hakan Uzan, qui est également un opposant en exil.

Lire aussi : D’où vient la richesse incommensurable des enfants d’Erdogan, se demande Bild

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales